Accès direct au contenu

La raison de son transfert

PSG : Thiago Silva déclare sa flamme à Ibrahimovic

Thiago-Silva-Ibrahimovic

Il s’était jusqu’ici défendu de toute responsabilité concernant son départ de Milan, mais Thiago Silva a décidé de dire la vérité. Le nouveau défenseur du PSG explique à quel point le transfert de Zlatan Ibrahimovic l’a influencé cet été.

« Je veux être clair sur le fait que ce n’était pas ma faute si j’ai dû quitter Milan, et je veux m’excuser auprès des tifosi […] Mon transfert au PSG a été une décision prise à 100% par le club et pas par moi, je venais juste de prolonger mon contrat », affirmait Thiago Silva au mois de juillet. Une annonce qui avait clairement remis en cause les motivations du défenseur brésilien, et pourtant il y avait bel et bien une raison valable pour lui de débarquer au PSG.

« Je vais vous raconter la vérité…»
Proche de Zlatan Ibrahimovic au Milan AC, Thiago Silva annonce mercredi dans une interview accordée à Globoesporte qu’il souhaitait suivre la trajectoire de l’attaquant suédois : « Je vais vous raconter la vérité : nous avons discuté lui et moi avant de signer au PSG. Mon souhait était de continuer de jouer avec Ibra à Milan, mais au dernier moment il y a eu un accord pour que l’on puisse évoluer ensemble au PSG », explique l’international auriverde qui a donc profité de cette occasion pour suivre son compère au Parc des Princes

Ibra, le grand joueur et l’ami
C’est donc une réalité, Zlatan Ibrahimovic a joué un rôle décisif au cœur de l’un des transferts les plus retentissants de l’été. Et désormais, les deux hommes poursuivront leur route ensemble au sein du club parisien : « Je veux faire partie de l’histoire du PSG. Je suis heureux et je me sens comme un privilégié de pouvoir travailler aux côtés d’un des meilleurs joueurs du monde. En plus d’être un grand attaquant, il est également un ami », poursuit Thiago Silva qui replace donc le débat sur le table : est-il attiré par l'argent ou réellement victime des choix de Galliani ? Quoiqu’il en soit, Zlatan devrait apprécier les propos de son coéquipier.

Par Guillaume de Saint Sauveur