Accès direct au contenu

Le patron s’exprime

PSG : Pour Al-Khelaïfi, Pastore nest pas le nouveau Messi

PSG : Pour Al-Khelaïfi, Pastore n’est pas le nouveau Messi

Nasser al-Khelaïfi, nouveau président du Paris-Saint-Germain, s’était montré jusqu’ici assez discret. Aujourd’hui, le représentant de QSI s’exprime dans l’Equipe. Il aborde tous les sujets, sans exception.

La venue de Beckham

« Il est extraordinaire ». Nasser al-Khelaïfi ne se cache pas, au moment d’évoquer la venue de David Beckham. Lui balaye les polémiques sur son âge et son côté produit marketing : « Le PSG peut s’intéresser à tous les grands joueurs et Beckham en est un. Mais ce sera à Leonardo et à l’entraîneur de se prononcer. David Beckham, ça dépasse le sport. C’est un ambassadeur, c’est une marque, c’est un exemple pour les autres. Mais c’est aussi et toujours un très bon joueur de foot dans l’âge ne pose pas de problème ».

Le rendement de Pastore

Le représentant de QSI à Paris n’est pas tendre avec la pépite argentine. Pour lui, Pastore est capable de mieux : « Je suis sur qu’il a encore beaucoup plus à donner que ce qu’il a donné jusqu’à présent. C’est un joueur de classe. Mais nous avons beaucoup de joueurs de qualité dans cette équipe. Pastore, c’est Pastore, bien sûr, mais je pense que l’idée du PSG, c’est de joueur comme une équipe. C’est très important de joueur pour le jeu, pas pour soi-même ».Un petit message pour tous les tripoteurs de ballon du PSG ? Avant de lâcher cette petite phrase : « Mais nous cherchons toujours le nouveau Messi ».

Le futur recrutement 

Les supporters parisiens peuvent rêver. Leur président ne se fixe aucune limite. Même quand on lui parle de Cristiano Ronaldo : « C’est vraiment trop tôt pour parler de l’été prochain. On pourrait acheter de très grands joueurs ».

Les ambitions du PSG

« Notre objectif est de participer à la Ligue des champions lors des trois prochaines saisons. Ensuite, nous voulons devenir un club très compétitif en Europe. C’est clairement notre objectif ». Le président parisien, ambitieux, n’écarte pas l’idée de lever la coupe aux grandes oreilles : « Un jour, pourquoi pas ? Avec une bonne organisation, un bon management, tout est possible ».

Et avec de l’argent plein les poches, tout est possible.