Accès direct au contenu

Évaluation

PSG - ASSE : Les notes des Parisiens

Zlatan Ibrahimovic

Le PSG a concédé sa première défaite de la saison, ce samedi, face à l'AS Saint-Etienne (1-2). Voici l'évaluation du jour pour les hommes de Carlo Ancelotti.

Salvatore Sirigu : 5,5

Peu inquiété par l’attaque stéphanoise en première période, le gardien italien ne peut pas grand-chose sur le but contre son camp inscrit par Mamadou Sakho (55e) ainsi que sur celui inscrit par Aubameyang (73e).

Gregory Van der Wiel : 5,5

 Le Hollandais a été plutôt actif durant 90 minutes, sans pour autant se montrer appliqué. Il aurait pu ouvrir le score d’un centre-tir surprenant après un bon débordement (3e) avant de buter sur Ruffier. Dommage qu’il ait connu trop de déchet dans la transmission de balle alors qu’il a multiplié les déboulés côté droit.

Thiago Silva : 6,5

Une fois n’est pas coutume, le patron de la défense parisienne a imposé son jeu face à l’ASSE. Toujours aussi précieux dans le domaine aérien, ses interventions ont sauvé plus d’une fois son équipe en seconde période à l’image de ce retour dans les pieds de Brandao (59). Un véritable roc. 

Mamadou Sakho : 4,5

Sale soirée pour le capitaine du PSG… Impeccable pendant près d’une heure, il dévie malencontreusement un ballon d’Aubameyang dans ses propres filets (55e). Un statut d’homme décisif de la rencontre dont il se serait certainement bien passé alors que Brandao ne lui avait pas causé de grands soucis dans le jeu.

Maxwell : 4,5

 L’ancien joueur du Barça est resté fidèle à lui-même, en rendant une copie défensive convenable sans pour trop se livrer offensivement. Moins en vue que Van der Wiel, il a été bien trop timide alors que le PSG aurait bien eu besoin de soutien offensif étant donné le scénario de la rencontre.

Blaise Matuidi : Non noté (Remplacé par Bodmer, 29e)

Face à son club formateur, le milieu de terrain parisien aurait certainement préféré un autre scénario. Victime d’un contact avec Guilavogui en début de rencontre, il cède finalement sa place à Bodmer plus de 20 minutes plus tard. L’ancien Lyonnais a quant à lui été à plus disponible que lors de ses précédentes sorties, même s’il n’a pas assez alimenté ses attaquants en ballons négociables. 5.

Clément Chantôme : 5,5 (Remplacé par Mohamed Sissoko)

Un match à deux vitesses pour le numéro 20 francilien. Dans le premier acte, il s’est montré très à l’aise techniquement et n’hésitait pas à prendre les clés du milieu de terrain afin de porter le jeu vers l’avant. Tout cela avant de le voir disparaître peu à peu après la pause…Mohamed Sissoko, son remplaçant, aurait pu écopé d’un carton rouge après une grosse semelle sur Alonso (77e).

Marco Verratti : 4,5 (Remplacé par Hoarau, 58e)

Même son de cloche pour le jeune milieu italien. Retrouvera t-il une certaine régularité dans son jeu ? Branché sur courant alternatif, il affiche toujours cette capacité à transmettre de très bons ballons vers l’avant mais connait bien trop de déchet. Et si son talent est indéniable, certains de ses ratés n’ont pas manqué d’agacer le Parc des Princes. Sorti de nulle part, Guillaume Hoarau a profité d’un mauvais renvoi stéphanois pour réduire le score (86 e).

Javier Pastore : 5

L’Argentin a toujours du mal à faire surface et à prendre ses responsabilités. Face aux Verts, il a trop souvent semblé dépassé par les évènements et n’a pas su inverser la tendance alors que son équipe rencontrait de grosses difficultés. Tout ce que Carlo Ancelotti et le public parisien attendent d’un joueur de son calibre…

Jérémy Ménez : 5,5

L’attaquant parisien a été un détonateur intéressant pour son équipe durant une heure. Preuve en est, ce superbe ballon en profondeur à destination d’Ibrahimovic (12e). Après l’expulsion du Suédois, il a semblé perdu sur la pelouse et n’a pas affiché la même complicité avec Guillaume Hoarau. Il reste toutefois le leader technique incontesté du PSG, capable de faire la différence sur la moindre accélération.

Zlatan Ibrahimovic : 4

On attendait sa première sortie catastrophique sous ses nouvelles couleurs, la voici… Après avoir buté sur Ruffier en face à face (12e), l’étoile Ibrahimovic s’est peu à peu éteinte et a affiché de nombreux signes de nervosité durant le match. Finalement, il a finit par craquer en percutant le gardien des Verts avec le pied en l’air. Carton rouge direct (69e) et assez logique.