Accès direct au contenu

2 millions le divorce

Perrin

le10sport

Selon L'Equipe TV, les dirigeants de l'ASSE ont signifié à Alain Perrin la fin de sa mission à la tête de l'équipe première des Verts. Christophe Galtier devrait assurer l'interim. Saint-Etienne ne compte que 3 points d'avance sur le premier relégable, Boulogne.

Son surnom, peu approprié finalement à Lyon, l'a rattrapé à Saint-Etienne. Alain Perrin ne devrait pas s'asseoir sur le banc des Verts samedi face à Marseille. L'Equipe TV annonce que le directeur sportif de l'ASSE, Damien Comolli, lui a signifié son licenciement. Plus discrets qu'à leur habitude ces dernières semaines, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo, en conservent toutefois leurs méthodes en se séparant de l'entraîneur quand le bateau tangue.

Le crédit de Perrin s'était déjà réduit la saison dernière pour un maintien assuré lors de la dernière journée. Les Verts étaient repartis pour en faire de même cette saison et venaient d'enchaîner deux lourds revers à Lille (4-0) et à Paris (3-0).

Sportivement, cette décision s'explique. Mais elle va coûter cher. Pour limoger celui qui avait le 4e salaire des entraîneurs de Ligue 1 (110 000 euros), l'ASSE devra débourser près de 2 millions en indemnités. Encore un bel exemple de gestion de la part du duo baroque que forment les présidents verts.

L'ancien adjoint fidèle de Perrin, Christope Galtier, prend la succession. Probablement pour un interim puisque que c'est Luis Fernandez qui serait en pôle pour reprendre le poste.