Accès direct au contenu

C’était mieux avant…

Pele Marseille a besoin de stars

Rencontré à l'occasion du « Golden Foot » à Monaco, Abedi Pelé a accepté d'évoquer le début de saison de l'OM et la progression de ses deux fils, André et Jordan.

Vos deux fils, André et Jordan jouent à Marseille. Vous les avez poussé à rejoindre le club ?
A l'époque, mon agent était Pape Diouf. Nous avons des liens très forts tous les deux. Il était comme un père pour moi. A la naissance de mes enfants, Pape Diouf était présent. Et quand il était président de l'OM, mes enfants avait une quinzaine d'années et nous avons décidé de les envoyer à Marseille. Nous savions qu'il y avait des gens de confiance pour les accueillir et veiller sur eux. Je parle bien sûr de Pape Diouf, mais également d'Etienne Mendy.

Vous êtes fier d'eux aujourd'hui ?Oui, je suis très fier du parcours qu'ils réalisent tous les deux, je suis content de ce que je vois. Mais le plus important est à venir. Le plus dur dans le football, c'est le futur. Il faut qu'ils continuent à bosser. Je suis là pour les pousser. Je suis très proche d'eux. Je croise les doigts pour que ça se passe bien pour eux car mon souhait est qu'ils deviennent encore plus grand que moi et qu'ils réussissent une plus belle carrière que la mienne.

André semble perturbé en ce début de saison. Comment l'expliquez-vous ?
André est un humain comme les autres. C'est normal que son début de saison soit un peu délicat en raison des rumeurs de transferts. Après, quand il a compris que ça ne se passerait comme il le souhaitait, il a décidé de mettre tout ça derrière lui et de repartir de l'avant. Tout va rentrer dans la normale très vite.

"Etre champion sera compliqué"

Que pensez-vous du début de saison de l'OM ?
C'est un début de saison très délicat pour les Marseillais. Mais je suis persuadé que cette équipe va rebondir très rapidement. Après, pour être champion, ça risque d'être compliqué, mais je me rappelle qu'à mon époque, l'OM avait du mal à débuter sa saison, mais au final, on était quand même champion. Là, ça risque d'être plus difficile. Mais il faut garder espoir.

Que manque-t-il à Marseille aujourd'hui ?
De grands joueurs ! Il n'y a pas de stars à Marseille. Marseille, c'est le football. Il faut donc l'équipe qui va avec. Comme vient de le faire le Paris Saint-Germain ou comme le fait Manchester City. Et avec des stars, le Vélodrome serait plein, il y aurait une ambiance de folie et tout le monde serait content.

Retrouvez l'intégralité de l'interview d'Abedi Pelé
dans Le 10 Sport OM, ce jeudi dans vos kiosques

 Abonnez-vous en ligne au 10 Sport sur LeKiosque