Accès direct au contenu

Petit vélo

OM : Valbuena comprend la colère du Vélodrome

OM : Valbuena comprend la colère du Vélodrome

Mathieu Valbuena et ses coéquipiers se sont fait particulièrement chahutés au Vélodrome samedi et mardi dernier. Mais le milieu de l'OM, lui, comprend tout à fait la colère du public...

« Silence, on coule », « Bougez-vous le cul », « Gerets reviens vite », « Si vous ne jouez pas pour le maillot, jouez au moins pour les euros », « Millionnaires dans la vie, clochards sur le terrain », « Des pros ?? indignes !! », « Encore 36 points pour éviter la relégation »… Ou autant de banderoles qui ont ornées les tribunes du Vélodrome ces derniers jours. Il faut dire qu’agacé par le début de saison calamiteux de l’OM, le public marseillais n’a guère été tendre avec Didier Deschamps et ses joueurs lors de leurs deux dernières sorties contre Ajaccio (2-0) samedi dernier et Lens mardi (4-0). A Marseille depuis six ans, Mathieu Valbuena n’avait jamais connu une telle crise.

Valbuena : "Les banderoles, je les lis toutes"
« Jouer dans ce contexte contre Ajaccio, c’est vrai, je n’avais jamais vu ça, a reconnu vendredi l’international français sur RMC. Les supporters ont exprimé leur mécontentement. C’est logique. Le début de saison a été catastrophique. Je peux comprendre leur déception, leur colère. A l’OM, quand il y a les résultats, tout est beau, tout est rose. Mais quand ça ne va pas, il faut savoir faire front. C’est aussi le charme de ce club. On avait à cœur de regagner leur confiance. Les banderoles, je les lis toutes. J’ai envie de savoir. C’est là où on voit ceux qui ont du caractère, de l’orgueil. Depuis que je suis ici, j’ai vécu des périodes très difficiles, des crises. Celle-là fait partie des plus grosses. » Les Marseillais vont pouvoir souffler, leur prochaine rencontre à domicile n’est prévue que dans huit jours, le 6 novembre contre Nice…