Accès direct au contenu

En plus oriental

OM Valbuena a un sosie a Dortmund

le10sport

L'Olympique de Marseille reçoit Dortmund pour son deuxième match de Ligue des champions. Un adversaire qui, selon l'OM, a peu de points faibles, mais aussi un Valbuena à la sauce allemande.

Le site officiel de l’Olympique de Marseille publie aujourd’hui une interview de François Brisson, membre de la cellule de recrutement de l’OM chargé d’observer Dortmund. Son décryptage du club allemand pointe précisément les points forts et faibles de l’équipe allemande. Extraits.

Une charnière infranchissable
« Ils ont beaucoup d’énergie et beaucoup de physique. Notamment la charnière Hummels-Subotic qui culmine à plus d’1m90. Ce sont deux centraux très forts dans les duels et qui vont vite malgré leur taille. Derrière, ils déménagent et permettent aux latéraux de beaucoup monter ce qui peut aussi provoquer des erreurs à tout moment. »

Les latéraux, le point faible
« Au niveau des points faibles, le latéral droit polonais (Piszczek) ne fait que monter. Il a d’ailleurs marqué ce week-end. Je l’avais observé il y a 4, 5 ans et il était avant-centre des U21 polonais ! Comme l’arrière gauche habituel Schmelzer est blessé, ils ont lancé un arrière gauche de 20 ans (Löwe) qu’ils ont acheté l’an dernier en CFA pour 200.000 euros ! »

Kagawa, le Valbuena de Dortmund
« Le Japonais Kagawa est aussi l’électron libre de l’attaque. Une sorte de 9 ½ qui a surpris tout le monde l’an passé qui court très vite et qui a les deux pieds. Il ressemble un peu à Mathieu Valbuena en plus offensif. »