Accès direct au contenu

« Ça me casse les c ! »

OM-Nice : le coup de gueule de Roy

OM-Nice : le coup de gueule de Roy

Nice s’est incliné à Marseille (2-0) malgré des actions franches et parfois une certaine domination dans le jeu. Les Aiglons ont fait preuve de naïveté, autant en attaque que dans leur surface de réparation. Une situation qui met en furie Eric Roy.

Les rencontres au Vélodrome sont désormais ponctuées par des coups de gueule. Après José Anigo qui fracasse Didier Deschamps au soir de la victoire sur Ajaccio, Deschamps lui-même en colère contre ses joueurs après la défaite concédée dans les arrêts de jeu face à Arsenal, c’est au tour d’Eric Roy de fulminer dans les couloirs du stade phocéen.

Les gentils garçons de Nice
Mais l’entraîneur de l’OGC Nice n’a rien contre l’OM ni l’arbitre mais plutôt contre ses propres joueurs. Après vingt minutes délicates, Nice avait pris le jeu à son compte. Mais les Niçois ont touché deux fois la barre. En défense aussi, les Aiglons ont failli, Pejcinovic étant battu à l’épaule sur l’action du but de Jordan Ayew et Diakité concédant le penalty dans les arrêts de jeu.

« J'ai l'impression de faire toujours les mêmes analyses, ça commence à me gonfler sérieusement ! On est des gentils garçons, on joue bien au ballon mais le foot, ce n'est pas que ça, on joue aussi pour gagner des matches, c'est ce qui m'intéresse. A l'arrivée, on rentre la queue entre les jambes, ça me gonfle de faire tout le temps les mêmes conférences de presse. Sinon on va y aller tout droit ! On va y aller tout droit ! »

Dans la zone rouge, c’est presque fait, la 18e place étant évitée seulement à la différence de buts.

Avec Gilles Bertuzzi à Marseille