Accès direct au contenu

Cure d’austérité

OM Margarita a change les primes

Margarita Louis-Dreyfus n'est pas là pour rigoler. Quand elle pousse un coup de gueule, elle agit. Et si sportivement, elle n'est pas contente, elle a pris depuis longtemps des mesures financières.Margarita Louis-Dreyfus a plusieurs raisons d'être très mécontente au sujet de la gestion de l'Olympique de Marseille. Il y a les problèmes sportifs, évidemment, qui sont récents. Mais il y a aussi les problèmes financiers. Et Margarita, sur ce volet-là, avait décidé d'agir depuis bien longtemps. Margarita, selon le Parisien, a décidé que l'argent se méritait, et a donc réduit drastiquement le système de primes cet été.Le plan de Margarita - En Ligue des champions, la prime en cas de nul est passée de 11000 à 7000€ - La prime de match nul en Ligue 1 a été supprimée - La victoire au Vélodrome vaut aussi cher (et non plus cher comme la saison passée) qu’une victoire à l’extérieur. - Les primes d’objectifs du club en fin de saison ont été considérablement réduites Faut-il voir un rapport de cause à effet entre la réduction des primes et la réduction de la qualité des performances sur le terrain ? Non, ce serait vraiment tiré par les cheveux...