Accès direct au contenu

Good news

OM : les signaux positifs ramenés de la CAN

Nicolas Nkoulou

Elie Baup, José Anigo et Vincent Labrune ont profité de ce week-end de relâche à l’OM pour rester attentifs aux matchs qualificatifs à la CAN 2013, qui débute en janvier. Et les nouvelles sont plutôt bonnes.

A chaque fois, c’est pareil. Lors des éditions de la CAN, le casse-tête débute pour les clubs français qui possèdent en leurs rangs des joueurs africains. Lors du dernier exercice, on pensait que Montpellier, lancé plein fer à la course au titre, perdrait de sa valeur en laissant filer des cadres comme Younès Belhanda, Souleymane Camara ou Jamel Saïhi.

Marseille, le Montpellier 2012-2013 ?
Il n’en fut rien, les habituels remplaçants, notamment Rémy Cabella, redoublant d’efforts pour les suppléer. Cette année, c’est dans le pied de l’OM que l’épine s’est déplacée. Cet été, Elie Baup, José Anigo et Vincent Labrune savaient pertinemment que la CAN serait encore un problème à gérer vu l’étroitesse de leur effectif. D’après les premiers résultats des matchs qualificatifs de la compétition, les nouvelles ne sont finalement pas si catastrophiques que cela.

Une prometteuse charnière Diawara-Nkoulou à l’horizon
Si Baup perdra André et Jordan Ayew, qualifiés sans grande surprise avec le Ghana face au Malawi (victoires 2-0 à l'aller et 1-0 au retour) et sans nul doute convoqués avec les Black Stars, l’entraîneur de l’OM pourra compter sur l’indispensable Nicolas Nkoulou. Le Cameroun, battu par le Cap Vert à l’aller, a été incapable de renverser la vapeur au retour à Yaoundé et restera donc à quai. Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Baup pourra donc composer sa charnière centrale originelle puisque Souleymane Diawara, qui a repris la compétition ce week-end, ne disputera pas la CAN avec le Sénégal, sorti avec heurts par la Côte d’Ivoire.

Kaboré, une absence compensée
Quant à Charles Kaboré, il s'est qualifié avec le Burkina Faso contre la République Centrafricaine mais son absence ne sera pas la plus catastrophique pour l’équilibre du groupe. Au milieu de terrain, il pourra en effet être suppléé poste pour poste par Joey Barton, qui aura bientôt fini de purger sa suspension tandis qu’en latéral droit, Baup dispose de références solides avec Rod Fanni et Kassim Abdallah, voire Baptiste Aloé, auteur d’un match honnête en Ligue Europa contre l’AEL Limassol. Tout est bien qui finit presque bien.