Accès direct au contenu

Baup

OM : Les certitudes dElie Baup

L’OM débute sa saison ce soir sur la pelouse du stade de Reims (21h). Après un exercice 2011-2012 poussif, pour ne pas dire catastrophique, les hommes d’Elie Baup vont tenter de partir sur de meilleures bases. Pour cela, le successeur de Didier Deschamps devra compter sur les quelques certitudes acquises pendant les matchs de préparation. Focus sur les joueurs qui constitueront l’épine dorsale de l’armada phocéenne.

Nkoulou, le roc
Si l’OM n’a pas sombré la saison dernière, il le doit en grande partie à son défenseur camerounais. Alors que Morel, Diawara et dans une moindre mesure, Mbia, n’ont pas toujours été au niveau, Nkoulou a fait preuve d’une constance rare à son poste, que ce soit en Ligue 1 ou dans une Ligue des Champions qu’il découvrait. Solidité dans les duels, lecture des trajectoires et relances sobres sont autant de caractéristiques qui s’inscrivent dans le panel du roc. Pendant les matchs de préparation, il a démontré qu’il comptait faire aussi bien alors même que certaines rumeurs l’envoyaient en Angleterre. Reste à savoir si ses compères en défense seront au niveau.

André Ayew, confirmation attendue
Marseille a fondé beaucoup d’espoir sur l’ainé des fils d’Abedi Pelé. Décisif que trop peu souvent la saison passée, André Ayew doit confirmer son talent dans l’animation de l’aile gauche voir au centre du terrain. Lors des matchs de préparation, il a inscrit un but contre Evian en amical puis un doublé lors du match de barrage retour de la Ligue Europa face à Eskisehirspor. Des réalisations en guise d’espoir pour celui qui sera charger de dynamiter les défenses adverses avec son pendant coté droit, Mathieu Valbuena.

Gignac, le réveil de la machine à marquer
Deux ans que l’OM cherche l’attaquant prolifique qu’il a recruté à prix d’or au TFC. Mais entre les blessures et les problèmes de poids, Gignac n’a réussi qu’à s’attirer moqueries et défiance de la part des supporters. Un comportement qui pourrait bien évoluer cette saison à la vue des premiers pas d’APG en 2012. Lors de la double confrontation en barrages de la Ligue Europa, il a inscrit 2 buts, dont un sur une reprise de volée somptueuse. La marque, sans doute, d’un attaquant en confiance qui a semblé terriblement affuté sur le terrain. Si Didier Deschamps avaient du bricoler aux avant-postes (avec notamment le retour de Brandao), Baup pourra peut être compter sur le meilleur buteur de l’exercice 2008-2009 (24 buts avec Toulouse). D’autant qu’avec la blessure de Remy et la fougue pour l’instant mal canalisée de Jordan Ayew, l’OM a grand besoin de se trouver un cador en attaque.