Accès direct au contenu

Jamais satisfait

OM : le double discours de Raspentino

Florian Raspentino

L’Olympique de Marseille a confirmé vendredi avoir trouvé un accord de principe pour la venue de Florian Raspentino. C’est donc la fin d’un feuilleton entamé à la fin de l’année 2011, quand le FC Nantes voulait le faire prolonger. Raspentino avait tenu à Waldemar Kita un double discours. Retour sur ces faits.

« Je suis à Nantes, je vais rester car j’ai des choses à apprendre. Mon agent est en train de négocier avec le président Kita ». Qu’elle semble loin cette phrase, recueillie par Le 10 Sport, de Florian Raspentino, à l’époque toujours au FC Nantes-Atlantique. C’était en décembre dernier, et l’attaquant de 23 ans était à 6 mois de la fin de son contrat. Mais cette prolongation n’a jamais eu lieue, et l’histoire s’est terminée vendredi avec l'accord de principe trouvé par l'OM avec Raspentino.

Kita : « Ce qu’il veut, c’est toucher de l’argent »
Car finalement, l’attaquant s’en est allé chez son club de cœur, et revient dans sa région d’origine (il est né à Marignane). Mais plus encore que le fait d’avoir perdu l’un des meilleurs joueurs, Waldemar Kita, président de Nantes, pointait dans nos colonnes l’attitude du jeune homme. « On lui avait proposé un contrat de 3 ans. Tout était d’accord avec son agent à 18h. Il devait signer le lendemain à 9h mais finalement, ils n’étaient plus d’accord. Ca s’est passé deux fois, en décembre et en janvier » a-t-il déclaré au 10 Sport. « Il nous balade. Tout ça c’est évidemment monté par les agents et au bout du compte, il n’y a rien. Demain, s’il va à l’Udinese ou au Genoa, il ne va pas jouer. Mais ce qu’il veut, c’est toucher de l’argent et son agent aussi ». Un état d'esprit qui ne va pas rassurer les supporters phocéens.