Accès direct au contenu

Labrune enfonce Dassier

OM Gignac a fait virer Dassier

Vincent Labrune a éclaici les zones d'ombre du licenciement de Jean-Claude Dassier de l'OM. L'ancien président paye un mercato 2010 trop coûteux.

Jean-Claude Dassier s’exprimera dans la semaine pour sa riposte. Elle devra être soigneusement préparée car les coups pleuvent depuis son éviction jeudi de l’OM. Le rôle du procureur est toujours tenu par son successeur, Vincent Labrune, qui se délecte de quelques vacheries distillées dans la presse. Le nouveau président de Marseille donne les raisons du licenciement de Jean-Claude Dassier. Toujours en cause la mauvaise gestion financière de l’ancien journaliste mais cette fois le débat quitte les primes pour se déplacer vers la question du mercato 2010.

A cause de Dassier, Deschamps était au fond du trou
Selon Labrune, avec Dassier l’OM « a vécu au-dessus de ses moyens ». L’ancien président n’a ainsi pas respecté « le cahier des charges » qui souhaitait « des comptes à l’équilibre ». Margarita Louis-Dreyfus aurait peu apprécié de voir 40 millions d’euros dépensés alors que les ventes de joueurs (Niang, Koné), ajoutées à l’enveloppe transferts, n’excédaient pas 20 millions d’euros. Les transferts démesurés financièrement d’André-Pierre Gignac (18 millions d’euros) et Loïc Rémy (13 millions d’euros) ont donc coûté un an plus tard sa place à Dassier.

La mauvaise gestion du cas Deschamps a également enfoncé Dassier. « Fin avril, Didier était psychologiquement prêt, non seulement à quitter l'OM, mais à le quitter pour un club de niveau équivalent, voire inférieur. Là, je me suis rendu compte que la situation était plus compliquée qu'on ne l'imaginait », rapporte Labrune à France Football. Piètre gestionnaire, mauvais meneur d’hommes, Dassier laissera visiblement peu de regrets sur la Canebière.