Accès direct au contenu

Le futur commence aujourd’hui

OM : Elie Baup dégage les grandes lignes de son projet

Elie_Baup

Quelques semaines après son arrivée à l’OM, Elie Baup y voit plus clair dans les manœuvres à effectuer au sein du club. Interrogé dans les colonnes de France Football mardi, il se livre en détail. Visiblement heureux de pouvoir reprendre du service au sein d’un grand club français, l'ancien consultant de Canal + raconte son arrivée cet été sur la Canebière et reconnait qu’un chantier considérable l’attend au Vélodrome

Baup, un choix par défaut ?

Alors que plusieurs techniciens tels que Frédéric Antonetti ou encore Fabrizio Ravannelli étaient également annoncé sur le banc phocéen, c'est bien Elie Baup qui a raflé la mise. Une concurrence qu’il comprend en tout point : « Quand j’ai rencontré Vincent Labrune et José Anigo, ils ne m’ont pas dit : "Salut Elie, on attend que toi ! ". Non, ils m’ont dit : "Tu fais partie de deux candidats français, et il y a deux étrangers ".Tout ça, c’est normal. Nous, c’est pareil quand on rencontre un jeune qui nous intéresse. On ne lui dit jamais que c’est lui et personne d’autre. En général, on en cible deux ou trois par rapport à un poste, un potentiel ou un profil, et après ça bascule pour l’un ou pour l’autre », explique t-il avant de poursuivre sur ses rapports avec le directeur sportif : « On s’est souvent croisés quand j’entraînais ou quand j’étais consultant. Et on a souvent échangé. Toujours sur le foot, le jeu, les joueurs. Des échanges intéressants qui se confirment aujourd’hui tous les jours. José connaît tous les contours du projet marseillais. Il est là pour avancer avec moi. L’image qu’on renvoie parfois de lui ne correspond pas à la réalité. C’est une personne vraie, qui a des valeurs ».

Les règles posées pour le mercato

Avec des moyens financiers plus que limités cet été, l’OM sait qu’il ne pourra pas tenir longtemps sans vendre un ou plusieurs éléments : « La situation est très claire. J’ai un groupe de joueurs à disposition et, sans sorties ou sans ventes, il n’y aura pas d’entrées. Mais ça, je le sais depuis le début. Personne ne m’a menti. Les dirigeants m’ont même prévenu qu’ils chercheraient à vendre certains joueurs. Je connais les joueurs concernés. À partir de là, mon boulot consiste à bâtir la meilleure équipe possible avec les joueurs actuels », annonce Baup qui devrait donc s’appuyer sur des jeunes tels que Rafidine Abdullah (18 ans) qui a sorti de belles performances durant les matchs de préparation. Pour le reste, les bases semblent être posées à ses yeux.

Baup : « Les cadres sont toujours là »

En dépit des nombreuses critiques, l’effectif de l’OM reste largement compétitif selon l’ancien technicien bordelais : « Il y a du talent dans cette équipe. Les cadres sont toujours là : Mandanda, Cheyrou, Valbuena, Nkoulou, Diawara… Il y a aussi des joueurs qui sont en train de passer un cap dans l’implication collective, comme André Ayew ou Gignac. Si tous repartent avec de l’humilité et de l’envie, ça peut le faire. L’OM ne part pas de zéro. Et si demain un ou deux joueurs venaient à partir, ils seraient remplacé ». La mécanique Baup semble donc parfaitement huilée, et l’entraîneur à la casquette espère obtenir rapidement les résultats escomptés par ce changement de capitaine à la barre du navire phocéen. 

Par Guillaume de Saint Sauveur