Accès direct au contenu

Bricolage

OM : Comment les gros clubs vivraient sans leurs trois attaquants

Jordan Ayew

L’Olympique de Marseille doit composer avec une pénurie terrible d’attaquants, qui soulève le débat sur le manque de profondeur de banc des Olympiens. Mais les autres clubs s’en sortiraient-ils mieux ?

Jordan Ayew, Loïc Rémy, André-Pierre Gignac. L’Olympique de Marseille vit une véritable hécatombe chez ses avants-centres. Depuis, compte tenu des problèmes d’Elie Baup à trouver un numéro 9 valable pour le match face à Bordeaux, le débat est soulevé sur les problèmes d’effectif de l’OM. Vincent Labrune, aujourd’hui, s’est justifié dans les colonnes de la Provence à ce propos… « L'Olympique de Marseille a trois avants-centres, tous internationaux, pour une place (pour rappel nous jouons en 4-2-3-1 depuis maintenant deux ans). Peu d'équipes en L1 peuvent afficher un tel potentiel à ce poste. L'absence conjuguée de nos trois attaquants dimanche n'a donc rien à voir avec un problème structurel sur l'effectif en attaque, il s'agit seulement d'un problème conjoncturel lié à la malchance, en l'occurrence les blessures et les suspensions. Cela ne nous empêchera pas d'être compétitifs et ambitieux contre Bordeaux. »

Alors, Vincent Labrune dit-il vrai ? Les autres gros clubs de Ligue 1 pourraient-ils s’en sortir en perdant leurs trois avant-centres ? Petit comparatif avec quatre autres équipes de Ligue 1.

Paris SG : L’embarras du choix

Ibrahimovic, Gameiro et Hoarau sur le banc ? Pas de problème pour Carlo Ancelotti qui a largement de quoi compenser pour aligner une équipe compétitive. Une attaque à trois Lavezzi, Ménez et Pastore, cela reste suffisamment alléchant.

Lille : La chance de Bruno

Retirez Nolan Roux, Tulio De Melo et Ryan Mendes, les trois joueurs les plus qualifiés pour jouer au poste d’avant-centre, et vous constatez que Lille a encore de quoi faire même s’il doit faire confiance aux jeunes. A côté de Payet et Kalou, c’est Gianni Bruno qui serait aligné. Un Bruno qui compte 16 apparitions en Ligue 1 et 2 buts dans sa jeune carrière.

Lyon : Parole au petit prodige

Avec Bafé Gomis, Lisandro Lopez et Alexandre Lacazette absents, l’Olympique Lyonnais serait, à l’image de Lille, obligé de bricoler un peu en pointe même si l’attaque globale conserve un joli visage. Bastos sur le côté gauche, Briand sur le côté droit. Le poste d’avant-centre serait confié au jeune prodige du club, Yassine Benzia.

ASSE : Le bricolage intensif

Retirez Pierre-Emerick Aubameyang, Brandao et Max-Gradel, les trois joueurs susceptibles d’occuper le poste d’avant-centre chez les Verts, et vous obtenez un joli casse-tête pour Galtier, qui déplumerait autant ses côtés que sa pointe… Obligé de titulariser Nicolita, légèrement disparu du radar, et Hamouma, Galtier devrait surtout titulariser le jeune Aleksic.