Accès direct au contenu

Extraits

OM Bordeaux rivalite saine

le10sport

A l'occasion de la finale de la Coupe de la Ligue, de grands anciens des deux clubs nous parlent des relations entre Bordeaux et Marseille au fil des années. Morceaux choisis du dossier à retrouver vendredi dans le 10 Sport.

Rolland Courbis : «Le dernier match de 1999 était bizarre»
«Aujourd'hui, la rivalité entre Bordeaux et Marseille est saine et sympa. A l'époque de Bez et Tapie, dans les années 80, ça avait tourné au vinaigre. Mais c'est fini tout ça: même quand l'OM a perdu le titre d'un point en 1999 en faveur de Bordeaux, on n'a pas rué dans les brancards. Pourtant, c'était un match particulièrement bizarre. Marseille avait eu la sportivité de dire qu'il y aurait du y avoir deux champions. Dans d'autres clubs, on voit des dérapages, mais moi je trouve que ça se passe plutôt bien entre les supporters des deux clubs. La rivalité est seulement sportive, d'autant que Didier Deschamps et Laurent Blanc sont en très bons termes.»

Jean-François Domergue : «Bordeaux est au-dessus de l’OM»
En terme de jeu, Laurent Blanc et ses hommes sont au dessus des Marseillais. Sur la gestion du match, grâce à leur effectif et leur collectif, je vois Bordeaux faire la différence face à l'OM. Certes, la bande à Deschamps reste sur une victoire probante face à Lyon, mais c'est plus grâce à leur belle réaction mentale, matérialisée par le but de Taiwo, que les Phocéens s'en sont tirés, que par le jeu. La différence avec les Girondins, c'est que quelque soit le moment, le bloc équipe bordelais est parfaitement organisé.

Alain Giresse : «Marseille a besoin d’un palmarès»
«Il n'y aura pas de dérive personnelle entre Laurent Blanc et Didier Deschamps. La rivalité pourrait se faire par rapport à un palmarès dont Marseille a besoin. Mais ce n'est pas la réussite de Laurent Blanc qui a dicté l'arrivée de Deschamps à Marseille.»