Accès direct au contenu

Scénario catastrophe

OL : Un premier revers qui fait le bonheur du PSG

Yoann Gouffran

Battu pour la première fois de la saison face à Bordeaux (0-2), l’Olympique Lyonnais perd sa place de dauphin au profit du PSG au terme de cette 7e journée. Une défaite que les hommes de Rémi Garde auraient dû voir venir...

L’OL a souvent tenté, s’est beaucoup donné pour au final concéder sa première défaite de la saison en L1 dimanche soir, à Gerland face à Bordeaux (0-2). Auteur de la première sentence, Benoit Trémoulinas a profité d’une déviation malheureuse de Lovren pour tromper la vigilance de Rémy Vercoutre (65e) alors que Diabaté s’est montré opportuniste en fin de match pour enfoncer le clou (82e). Un scénario inversé par rapport à celui proposé à Lille la semaine passée où Lyon avait arraché un nul immérité dans les dernières minutes.

Manque de réalisme

C’est un fait, Cédric Carrasso a été le principal artisan du succès girondin dimanche soir. Auteur d’un match de grande classe, l’international tricolore a écœuré les attaquants adverses. Gomis, Lisandro Lopez ou encore Clément Grenier se sont longtemps heurtés au dernier rempart bordelais qui n’a pas cédé et en dépit des nombreuses occasions obtenues l’OL repart bredouille pour la première fois de la saison. Pourtant, certains automatismes commencent à crever l’écran dans l’entrejeu rhodanien.

Grenier-Malbranque, ça fonctionne

Placés au cœur de l’organisation de l’OL par Rémi Garde, Steed Malbranque et Clément Grenier n’ont pas ménagé leurs efforts dimanche soir. Précieux dans la transmission de balle, les deux milieux de terrain ont longtemps alimenté Bafetimbi Gomis et Lisandro Lopez en ballons de but. En vain. Toutefois, il faut noter le but d’Alexandre Lacazette refusé à tord (68e) alors que le corner frappé par Grenier n’avait absolument pas franchi les limites du terrain.

Un Clasico qui vaut de l’or

Marseille largement battu à Valenciennes dimanche après-midi (4-1) et Lyon défait sur sa pelouse, le PSG est donc le grand gagnant de cette 7e journée après son succès timide face à Sochaux samedi (2-0). Les hommes de Carlo Ancelotti auront l’occasion de prendre la tête du championnat dimanche prochain en cas de succès au Vélodrome lors du Clasico tandis que l’OL n’a plus son destin entre les mains. Placés à quatre points du leader marseillais, les Gones devront afficher un visage bien plus rassurant dans les semaines à venir après les sorties ratées face à Lille et Bordeaux sur les deux dernières journées. Zlatan Ibrahimovic et ses petits camarades n’en demandaient pas tant... Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Par Guillaume de Saint Sauveur