Accès direct au contenu

Le sosie de benzema ?

OL Lisandro designe sosie de Benzema

le10sport

Dans le c'ur des Lyonnais, Lisandro Lopez n'a pas mis longtemps à succéder à Karim Benzema. Sur le terrain, aussi. Et Bernard Lacombe n'hésite plus à faire le rapprochement entre les deux.

A Lyon, succéder à Karim Benzema et Juninho était loin d’être une sinécure. Pour preuve, deux ans après, Miralem Pjanic, malgré quelques coups d’éclat, n’a toujours pas réussi à faire oublier la patte magique du Brésilien. Tout le contraire d’un Lisandro Lopez devenu le chouchou de Gerland et même capitaine des Gones samedi dernier contre Ajaccio (1-1). « Quand Lisandro va, Lyon va souvent bien ». Cette phrase d’Hugo Lloris résume limpidement la situation, tant l’attaquant argentin est aujourd’hui indispensable à l’OL. Dans les chiffres, son importance est encore plus notable. Depuis son arrivée à l’été 2009, Lisandro a une moyenne de 0,53 but/match toutes compétitions officielles confondues (46 buts en 87 matchs), soit un meilleur ratio que son prédécesseur, Karim Benzema (0,42 b/m).

Lisandro-Gomis, le duo parfait
Et au rythme où il avance, l’Argentin ne va pas tarder à devancer Sonny Anderson (0,57 b/m) ou encore Bernard Lacombe (0,56 b/m). Le conseiller du président Aulas est d’ailleurs catégorique au sujet de Lisandro, pour lui, « Licha » est le parfait successeur de Benzema. Son association avec Bafé Gomis lui rappelle même le duo Benzema-Fred. « C’est bien sûr dans une formule à deux attaquants que Lisandro est le plus à l’aise. Ca me fait penser à Karim avec Fred quand ils jouaient ensemble, il a besoin d’un point d’appui pour décrocher et aller d’un côté à l’autre. De toute façon, quand il y a de bons coups à jouer, il est toujours là », explique aujourd’hui Lacombe dans L’Equipe. Ses deux coups de génie, à Nice et contre Ajaccio, en sont la preuve même. Et pour s’extraire du piège tendu par le Rubin Kazan en Ligue des Champions, l'OL devra sans doute, encore une fois, compter sur le génie et le talent de son numéro 9. Comme Benzema à son époque…