Accès direct au contenu

Insinuations douteuses

OL : Aulas énerve un autre président

Jean-Michel Aulas

L’attitude de Jean-Michel Aulas après le match nul de l’OL face au PSG (4-4) a déçu. Plus grave, le président lyonnais a livré des insinuations sur la probité des arbitres qui dérangent dans le milieu du football.


Entre les lignes, Jean-Michel Aulas a clairement posé la question d’un favoritisme assumé des arbitres envers le PSG. Un comble sans doute après que l’OL ait été soupçonné durant des années de recevoir des coups de sifflet généreux. Outré par l’égalisation parisienne au-delà du temps réglementaire annoncé, Aulas avait oublié que pareille situation était intervenue pour Lyon à Lorient en demi-finales de la Coupe de la Ligue et insinué que les autorités penchaient désormais en faveur du PSG.

OL : Fortin conforte les arbitres
Un comportement peu flatteur pour un président qui énerve l’un de ses congénères. « Je comprends qu'il soit déçu. Là où je m'inscris en faux c'est que je crois qu'à un certain moment il faut qu'il arrête avec ses insinuations, regrette Jean-François Fortin, président du SM Caen, sur C Foot. Moi je suis peut-être naïf mais je considère que les arbitres sont des gens honnêtes. Quand on est président, il y a une réserve que l'on se doit d'avoir. Comment peut-on ensuite parler aux joueurs, parler aux supporters si les présidents eux-mêmes dérapent ? »


Aulas reçoit une leçon de tenue de la part d’un autre président habitué aux discours chocs. A méditer.


 

Articles liés