Accès direct au contenu

Sans langue de bois bis

Nicollin Je ne suis pas jaloux du PSG

A quelques heures du choc au sommet entre Montpellier et le Paris Saint-Germain, Louis Nicollin revient sur le bon début de saison de son équipe et évoque le PSG version Qatar. Loulou est bouillant.

Montpellier est leader et réussi un super début de saison. En revanche, les supporters ne suivent pas. La Mosson sonne creux… Ça vous emmerde ?
Ils font ce qu’ils veulent. Mais on ne va pas les forcer. Contre Paris, il y en a qui vont venir. Mais ils vont comprendre leur douleur au niveau du prix. Et les invitations, il n’y en aura pas. (Il se marre). Car il y en a certains qui comment à se réveiller. Paris est devenu une équipe que les gens veulent voir. C’est bien, on va faire des sous !

Max Guazzini est libre. Il pourrait vous donner des idées pour remplir le stade ?
Qu’il reste chez lui. Si demain on fait tout gratuit, on va remplir le stade (rires) C’est ce qu’il a fait au Stade de France. Vous ne payez presque rien et en plus vous aviez des gonzesses presque à poil.

Que pensez-vous du PSG version Qatar que vous affrontez ce samedi ?
Ça me plait bien. En plus Leonardo est un super mec que je connais personnellement. C’est quelqu’un de très intelligent. Après, est-ce le bon choix ? Je ne sais pas. Le PSG ne sera peut-être pas champion de France. Mais il n’y aura pas que Lyon et Marseille. Ils seront quatre car je pense aussi aux Lillois.

Nicollin : "Il faut dire merci au Qatar !"

Et le Qatar qui investit la Ligue 1, est-ce une bonne chose ?
Oui. Celui qui pense le contraire est jaloux. Si les Qataris étaient venus me proposer pleins de millions, je ne sais pas si je ne me serais pas laissé fléchir. Pas pour m’acheter le club. Ça c’est niet. Je le garde. Mais s’ils me mettaient une bonne publicité comme ils ont fait à Barcelone que ça ne me déplaira pas. Et grâce à eux, on touche nos sous pour les droits télés. Faut leur dire merci !

42 millions d’euros pour Pastore n’est-ce pas excessif ?
Pour moi oui car je ne mettrai jamais 42 millions sur un joueur. Mais pour eux… Et puis il est décisif pour le moment. Et s’ils ont les moyens, qu’ils en profitent. Et puis je ne suis pas jaloux. J’ai Belhanda, Giroux… Et j’espère qu’ils nous les achèterons, comme ça on fera des sous !

Mais vous seriez prêt à les lâcher ?
Je n’ai jamais été contre lâcher un joueur si c’est pour qu’il aille dans un club où il progresse. Si c’est pour aller dans un club comme le notre simplement pour plus de sous, je ne le laisserai pas partir. Moi, je prends toujours l’exemple de Desailly qui a réussi une grande carrière sans se presser. Mais quand je vois ces jeunes partir à l’étranger à seulement 19 ans, je me dis que les parents sont complètement fous ou alors ils ont besoin que leur gosse leur ramène de l’argent.

Retrouvez ce jeudi Le 10 Sport dans vos kiosques

Abonnez-vous en ligne au 10 Sport sur LeKiosque.fr