Accès direct au contenu

Affaire Niang

Niang a fait la mauvaise tete

Fermement décidé à quitter l'OM mais bloqué par le club phocéen, Mamadou Niang a manqué ses débuts en championnat. Et la situation risque de se dégrader après la défaite face à Caen (1-2).

Hatem Ben Arfa a réussi ses adieux au Vélodrome en dynamitant la fin de rencontre avec notamment une passe décisive pour Mamadou Samassa. Mamadou Niang aurait souhaité avoir la même liberté d’esprit. Mais Jean-Claude Dassier l’a encore répété avant la rencontre face à Caen, Niang ne partira pas cette saison.

La fermeté marseillaise, Niang a dû s’en apercevoir vendredi lors de la réunion de la dernière chance avec Fenerbahçe. Son état d’esprit s’en est ressenti face aux Normands. Esseulé en attaque en première période, le Sénégalais n’a cessé de se plaindre du manque d’inspiration de ses coéquipiers. Replacé sur le côté quand Samassa est entré en jeu, Niang a connu toujours autant de déchets comme sur ce face à face manqué contre Thébaux alors que l’OM venait d’égaliser (78e).

Il sera à nouveau contré dans les six mètres à l’entame des arrêts de jeu. Décevant dans le jeu, Niang n’a pas également tenu son rang de capitaine en ne cessant de râler. L’OM a désormais deux options : retenir Niang contre son gré ou le libérer et laisser un trou béant dans son attaque. Quelque soit son issue, l’affaire Niang va laisser des traces.