Accès direct au contenu

Foot - Montpellier

Montpellier : « Louis Nicollin ? Je ne vais pas dire qu’on serre les fesses, mais on serre parfois les dents »

Interrogé avec la rencontre Montpellier - Nantes, Laurent Nicollin évoque sa relation avec son père, Louis, mythique président du MHSC.

Avant le match Montpellier - Nantes, Ouest-France brosse le portrait de Franck Kita et Laurent Nicolas, fils des présidents des deux clubs (Waldemar Kita, Nantes et Louis Nicollin, Montpellier). L’occasion pour chacun d’évoquer leur relation particulière avec leur père et leur investissement naturel dans leur club respectif.

« JE NE VAIS PAS LUI DEMANDER POUR ACHETER UN CRAYON… »

« Ce club, je l’ai vécu tout petit derrière les buvettes à beurrer les sandwichs », raconte Laurent Nicollin, aujourd’hui Président délégué de Montpellier. Malgré son statut, et ses responsabilités, le fiston reconnaît que son père reste le taulier de la Paillade lorsqu’il faut prendre les grandes décisions : « Je ne vais pas lui demander pour acheter un crayon. Pour les joueurs, c’est lui (le patron). Je suis bien dans l’ombre. »

« ON NE VA PAS LE CHANGER A 70 ANS »
Incontournable personnage du football français, dont les sorties médiatiques sont très souvent savoureuses, Louis Nicollin n’est pas simple à « gérer ». Son fils le concède : « Mon père, il faut le décoder. On ne va pas le changer à 70 ans, même si on essaye de le modérer. Je ne vais pas dire qu’on serre les fesses, mais on serre parfois les dents… »

Articles liés