Accès direct au contenu

Patience

Montpellier : Belhanda a attendu Giroud

Montpellier : Belhanda a attendu Giroud

Younès Belhanda, effacé face à Saint-Etienne la semaine dernière, a rassuré sur ses facultés du moment et fait taire les critiques en étant décisif à Nancy (0-2). Ça ne vous rappelle personne ?


René Girard est du genre têtu. Et avec Younès Belhanda, il a trouvé un client à qui parler. Conscient que sa pépite marocaine tardait à trouver ses repères cette saison, l’entraîneur de Montpellier a continué à lui confier les clés du jeu héraultais. Encore installé dans le 4-2-3-1 qui a fait la fortune du MHSC la saison passée, Belhanda n’a globalement pas assez influencé le jeu offensif du MHSC. Constamment gêné par le bloc enfin compact de Nancy, l’ancien acolyte d’Olivier Giroud a peiné à sortir de l’ombre pendant une heure pour apporter le danger en attaque et n’a pas non plus été la première lame défensive si utile aux champions de France la saison dernière.

Deux tirs, un but
Son match aurait même pu se résumer à une action, une seule. Juste avant la demi-heure de jeu, alerté par une passe de Cabella et absolument seul dans la surface, Belhanda dévisse complètement sa frappe alors qu’il avait le temps d’armer. A cet instant du match, il est clairement dans le creux. Et pourtant, un génie sait souvent sortir de sa boîte. De transparent, Belhanda va devenir décisif avec une frappe limpide expédiée à l’entrée de la surface et placée dans le petit filet Ndy-Assembé (1-0, 67e). Du coup, tout est devenu plus facile. Les passes, plus fluides (51, 82% de réussite). Les appels, plus constructifs.

Confiance retrouvée ?
Ce but, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui inscrit par Lisandro Lopez à Lille dimanche dernier, la distance en moins, va donc forcément regonfler la confiance de Belhanda. Un homme très poli, qui a attendu que son pote Giroud marque le premier but de sa saison à Arsenal avant de vraiment lancer la sienne.