Accès direct au contenu

Banqueroute

Luyindula est dur en affaires

Le début de saison est traditionnellement le temps des négociations de primes. Au PSG, c'est Peguy Luyindula qui s'y est collé. Et à en croire les chiffres annoncés par le Parisien, l'attaquant est meilleur en négo que devant les buts.

Un carton plein qui coute une blinde
Le package du début de saison était une demande des joueurs. Histoire de trouver une motivation autre que le sportif pour réussir son entame de championnat. LE moins que l'on puisse dire, c'est qu'un carton plein coutera bonbon à Robin Leproux. En cas de victoire lors des cinq premiers matchs de la saison (plus que quatre après le succès devant Saint-Etienne), chaque parisien empocherait la coquette somme de 30 000€. On ne sait pas si cela concerne les joueurs sur le terrain où l'ensemble de l'effectif. On peut en tout cas tabler sur un chèque de 450 000€ minimum en cas de quintuplé. Et comme les Parisiens ne sont pas fous, tout est prévu en cas de contre performance. 20 000€ par joueur si le total de points est de 11 à 14. 7 500€ si le total est de 8 à 11...

L'enchainement fera la richesse
Prime est en tout cas donnée à l'enchainement de bons résultats. Car même après les 5e journée, les Parisiens ont l'occasion de faire banquer leurs dirigeants. Une victoire= 3000€, une deuxième=5 000€ de plus, une troisième d'affilée et ce sera 7 000€ supplémentaires dans l'escarcelle. Autant dire que si le PSG, comme à son habitude, marche par série, cela peut coûter cher.

5 millions le titre
Enfin, les joueurs, représentés par Luyindula, n'ont pas occulté la prime de fin de saison. 5 millions pour un titre, 4 pour une deuxième place. 3,5 pour la troisième. Une qualification en Ligue Europa entrainerait une prime de 1 million d'euros. Aux Parisiens de jouer pour faire sauter la banque.