Accès direct au contenu

Affaire Ribéry

Lom perquisitionne

le10sport

La Provence nous apprend que le siège de l'OM a été perquisitionné lundi matin dans le cadre de l'enquête statuant le litige entre Franck Ribéry et son ancien agent. Des documents comptables ont notamment été saisis.

Mai 2007, Franck Ribéry rompt unilatéralement le contrat qui le lie à Bruno Heiderscheid pour s'engager prestement avec Alain Migliaccio et Jean-Pierre Bernès, qui disposent accessoirement d'un VRP de luxe en la personne de Zinedine Zidane. Quelques semaines plus tard, le Boulonnais quitte l'OM pour le Bayern Munich. Simple bisbille entre agents ? Sans doute mais Heiderscheid, blessé dans son amour-propre par le manque de reconnaissance d'un joueur qu'il extirpé du marasme financier dans lequel il se trouvait à Galatasaray, assure que ces changements d'écurie ne se sont pas déroulés dans la légalité.

C'est là que le rôle de l'OM interviendrait selon l'agent luxembourgeois. Le 29 novembre 2009, il porte plainte contre Ribéry pour «faux et usage de faux et escroquerie au jugement.» Une accusation qui touche également Pape Diouf, président de l'OM à l'époque, et d'autres collaborateurs du club phocéen. Marseille aurait facilité la man'uvre de Migliaccio et Bernès en produisant des faux et des témoignages erronés. C'est en partie pour vérifier ces allégations que les enquêteurs ont perquisitionné, lundi au siège de l'OM, des documents comptables portant sur le transfert de Ribéry à Marseille en 2005.