Accès direct au contenu

Pas de minots 2

LOM ecarte le boycott

Certains supporters marseillais, excédés par l'interdiction de déplacement au Parc des Princes, avaient demandé à l'OM d'envoyer la réserve à Paris. Mais la raison va primer.

Les minots au Parc, c’était sympa une fois mais un deuxième clasico décapité avant même sa tenue, cela aura fait désordre. En mars 2006, l’OM avait envoyé sa réserve, plus quelques pros, en raison d’un contingent de places pour ses supporters pas assez important à son goût, et avait décroché le match nul (0-0).

Cette fois, les supporters sont carrément interdits de déplacement officiel par une décision de la Ligue qui craint des affrontements avec les supporters parisiens. Dans un certain emballement, certains supporters marseillais commençaient à évoquer un boycott de la rencontre en faisant jouer la réserve qui évolue en DH.

Mais la réunion entre les dirigeants de l’OM et les représentants de supporters jeudi a permis de lever ce doute. « Ils sont très raisonnables. Ça s’est très bien passé. Le boycottage n’a jamais été à l’ordre du jour. On enverra l’équipe qui convient au Parc, car la meilleure façon de répondre, c’est de gagner à Paris », appuie Jean-Claude Dassier dans L’Equipe.

Les supporters de l’OM ont un dernier espoir de pouvoir se déplacer au Parc avec un référé auprès du tribunal administratif attendu cet après-midi. Mais ils assurent qu’ils se plieront à cette décision et qu’il n’y aura pas de déplacements individuels si l’interdiction officielle n’est pas levée.