Accès direct au contenu

Absurdité

Limbroglio Loriot

le10sport

La DNCG a refusé d'homologuer le contrat de Guillaume Loriot alors que le joueur et Le Mans avaient trouvé un accord pour prolonger son contrat jusqu'en 2013.

Pourquoi un tel refus ? La DNCG évoque un dépassement du plafond de la masse salariale initialement prévue par le budget prévisionnel du club. Sauf que nous avons appris que sans le contrat de Guillaume Loriot, la masse salariale du club manceau était déjà dépassée. Plafonnée à 4 437 000, elle culmine actuellement à 4 532 000 euros (4 652 000 euros avec Loriot).

Si l'on se réfère toujours aux chiffres, on sait également que Le Mans avait prévu de dépenser environ 2 millions d'euros en achat de joueur durant l'intersaison. A la fin du mercato, le club sarthois n'a dépensé que 1 200 000 euros. Il reste donc 800 000 euros. Soit largement de quoi combler les 215 000 euros de dépassement de masse salariale si Loriot avait prolongé son contrat.

Le président manceau dénonce « l'absurdité de la situation ». Pour lui, « les autorités ont voulu créer un exemple en sanctionnant Le Mans FC au mépris de toute logique financière. C'est une véritable injustice. »

Heureusement pour Guillaume Loriot, il a trouvé une porte de sortie du côté de Valenciennes.