Accès direct au contenu

Foot - Ligue 1

Ligue 1 : « Le PSG affiche une sérénité de grand d’Europe »

Vainqueur dans la douleur de son match de la 20e journée de Ligue 1 face à Ajaccio (2-1), le Paris Saint-Germain a prouvé combien il avait progressé depuis l’été dernier pour le journaliste Bruno Roger-Petit.

En déplacement sur la pelouse de l’AC Ajaccio samedi à l’occasion de la 20e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain s’est imposé sans briller mais a su remonter un handicap d’un but après un début de match en demi-teinte. Pour le journaliste Bruno Roger-Petit, c’est toute la différence entre le PSG d’août 2013 et celui de janvier 2014.

« LE TITRE EST QUASIMENT ACQUIS »

« À Ajaccio, les Parisiens ont montré ce qui séparait le PSG de janvier 2014 du PSG d’août 2013. Ils se sont procurés un nombre réduit d’occasions, mais ont inscrit deux buts (Lavezzi et Matuidi) ; soit le scénario inverse du match d’ouverture de la saison au Parc des Princes. Plus les semaines passent, et plus le PSG affiche une sérénité de grand d’Europe. Avec cinq points d’avance sur un Monaco en crise larvée après l’affaire Falcao, le titre est quasiment acquis », a-t-il expliqué avant d'évoquer les chances du PSG en Ligue des champions.

« PAS INTERDIT DE RÊVER À L’ACCOMPLISSEMENT D’UN GRAND DESTIN EUROPÉEN »

 « Oui, il n’est pas interdit de rêver à l’accomplissement d’un grand destin continental dès cette année 2014. Si les parisiens apprennent davantage encore à conserver le contrôle de leurs nerfs, et si les remplaçants (Pastore et Ménez) se hissent de nouveau à un niveau de jeu supérieur leur permettant de ne pas contraindre Laurent Blanc à aligner neuf fois sur dix l’équipe type, pourquoi pas ? Comment ne pas y songer avec Ibrahimovic, Cavani, Thiago Silva, Thiago Motta et les autres ? »

Articles liés