Accès direct au contenu

Exode

LEspagne veut piller l’OM

Pour entériner l'arrivée d'Alou Diarra, l'Olympique de Marseille a besoin de liquidités. Pour y parvenir, les dirigeants olympiens devront céder aux chants de sirène venus d'Espagne sur les dossiers Taïwo et Kaboré.

Taïwo veut partir

«Il est là et sera là jusqu'à la fin de la saison », assurait Didier Deschamps le 14 juillet sur le site de La Provence au sujet de Taye Taïwo. Mais en quelques jours, la donne a changé. L'Olympique de Marseille a besoin de liquidités (7,7 millions d'euros) pour faire venir Alou Diarra en provenance de Bordeaux. L'offre de 4,5 millions de l'Atlético Madrid, révélée par L'Equipe, tombe donc à pic. Si les dirigeants olympiens ont repoussé cette première offre, la deuxième proposition du club madrilène devrait être acceptée. D'autant que Taïwo serait séduit par l'offre de contrat de l'Atlético. Pour remplacer le Nigérian au poste de latéral gauche, Marseille aurait déjà songé à deux joueurs: Jorge Fucile (FC Porto) ou Herita Ilunga (West Ham).

Kaboré pour remplacer Touré au Barça ?

Lorsqu'il évoluait à Libourne-Saint-Seurin, l'Olympique de Marseille avait réussi à faire venir Charles Kaboré au Vélodrome au nez et à la barbe du FC Barcelone. A 22 ans, le Burkinabé s'impose de plus en plus au sein de l'effectif olympien. Auteur d'une bonne deuxième partie de saison, le milieu de terrain est à nouveau dans les petits papiers catalans. Surtout que le Barça est toujours à la recherche d'un remplaçant à Yaya Touré parti à Manchester City. Si l'OM songerait à renouveler le contrat du joueur qui expire en juin 2013, une offre intéressante en provenance de Catalogne permettrait de valider la venue d'Alou Diarra au même poste. Dans ce mercato, Marseille sera obligé de se soumettre aux offres qui ne se refusent pas.