Accès direct au contenu

Clasico

Leproux fait monter la sauce

Ambitions du club, retour aux abonnements, Stade de France et reprise par des investisseurs étrangers. Le président du PSG a répondu aux sujets qui fâchent. Sans oublier le clasico qu'il compte bien remporter.

Dans les colonnes du Parisien/ Aujourd'hui en France, le président du PSG s'est livré sur l'actualité du PSG sans botter en touche. Extraits.

Tout d'abord concernant le Clasico qui aura lieu dimanche soir, il a affirmé : « Cette année, Marseille a des arguments très forts. C'est notre grand rival, on va tout faire pour l'empêcher de gagner des titres. Le plus grand bonheur, c'est de battre Marseille ».

Des Chinois pour reprendre le club ? 

Le président est ensuite revenu sur les rumeurs concernant la possible reprise de son club par des investisseurs du Qatar, il a précisé : « Rien a été signé, rien n'est discuté. Parmi les gens qui montrent de l'intérêt, il y a des Chinois, des Russes. Ce n'est pas forcément le Moyen-Orient.» . Des Chinois, c'est la meilleure celle-là. On savait pas que les Chinois s'intéressaient au foot , encore moins au PSG et pourtant : « On le sait, il y a des gens qui ont beaucoup d'argent dans ces pays-là, comme en Russie d'ailleurs. ». 

Le PSG jouera au stade de France

Par ailleurs, il a imaginé joué au Stade de France le temps de laisser au Parc des princes de se reconstruire pour l'euro 2016. Voici ce que Robin Leproux a dit : « Pour les grandes rencontres , on jouera au Stade de France. Je ne vois pas d'alternative. Faudra-t-il aller jouer les plus petits matchs dans un autre stade? Ou fera-t-on tout au Stade de France? Cela dépendra des conditions de location ».

La question épineuse des abonnements

Enfin, le sujet le plus épineux du moment a aussi été ébordé. Les abonnements au Parc et voici sa réponse : « Concernant le problème des abonnés, J'ai demandé à Alain Cayzac et Franck Borotra (fondation PSG) de m'aider à ramener tout le monde autour de la table pour dessiner le processus de bretour aux abonnements parce que c'est une anomalie de ne pas en avoir. On espère pouvoir reproposer des abonnements en s'assurant qu'on puisse venir en sécurité au Parc. »