Accès direct au contenu

Au bord de la rupture

Le sacrifice des frères Ayew pour l’OM

Le sacrifice des frères Ayew pour l’OM

L’effectif phocéen tire la langue. Les corps sont usés et les matchs s’enchaînent. Touchés physiquement, les frères Ayew devraient ne pas honorer leur sélection cette semaine.



L’arbitrage cristallise les rancœurs phocéennes après le revers à Brest (1-0). Des réactions compréhensibles tant le match aurait changé avec un penalty à tirer dès la première minute et probablement l’expulsion de Johan Martial coupable d’un tacle par derrière sur Brandao. Mais l’OM a aussi cédé pour deux autres raisons : un excellent Steeve Elana dans les buts et une évidente fatigue.



L’OM échaudé par l’exemple Rémy
Marseille est encore engagé sur quatre fronts et l’effectif olympien n’est pas assez garni pour répondre à un tel calendrier. Les corps usés lâchent parfois comme celui de Loïc Rémy, victime d’une lésion à l’ischio-jambier droit et absent trois semaines.



Probablement échaudé par cet exemple, les frères Ayew devraient prendre une sage décision. Ressentant plusieurs douleurs après la défaite à Brest, les deux internationaux ghanéens devraient décliner leur sélection cette semaine. Une décision qui serait un soulagement pour Didier Deschamps, sans doute inquiet à l’idée de les savoir embarqués dans un long voyage jusqu’à Philadelphie où le Ghana affrontera, mercredi, le Chili.
 

Articles liés