Accès direct au contenu

Le garder pour le banc

Le PSG fait du tort a Erding

C'est ce qu'estime Frédéric Antonetti déçu de ne pas compter Mevlut Erding dans ses rangs. L'entraîneur du Stade Rennais met en garde le Turc. Selon lui, Erding ne fera pas partie de l'aventure PSG.

Honnête, Frédéric Antonetti n’avait pas fui ses responsabilités à l’évocation de la probable arrivée de Mevlut Erding à Rennes. « Avec lui, je disposerai de la meilleure équipe que je n’ai jamais eu à Rennes », avait-il reconnu. Mais cette équipe souhaitée, il ne l’aura pas à diriger. Erding va ainsi rester au PSG. Contre son gré selon Antonetti : « Je suis déçu car Erding était d'accord pour venir. Il m'a dit qu'il voulait venir mais que Paris ne voulait pas le lâcher », balance le Corse dans L’Equipe.

Rennes chipe Hadji à l’ASSE ? L’entraîneur du Stade Rennais paraît presque aussi déçu pour son équipe que pour Mevlut Erding à qui il promet des heures difficiles sur le banc du PSG : « C'est dommage pour nous et pour le joueur. Nous, on peut lui offrir un temps de jeu qu'il n'aura pas au PSG. Mais c'est ça d'être riche, on peut s'offrir le confort de tripler les postes... Paris devrait réfléchir. Si j'étais Erding, je ne resterais pas à Paris. Ce dont je suis sûr, c'est qu'il ne fera pas partie de l'aventure du Paris-Saint-Germain. Maintenant, j'ai des attaquants et je vais faire avec. »

Antonetti s’est résolu à poursuivre la première partie de saison avec son effectif actuel. Mais cela ne prive pas le Stade Rennais de tenter sa chance sur plusieurs dossiers à quelques heures de la clôture du marché. Pêle-mêle, Nolan Roux (Brest), Papiss Cissé (Fribourg), Mohamed Tchité (Standard Liège), David Ngog (Liverpool) ou encore Youssouf Hadji (Nancy) auraient été approchés par les Bretons.

Retrouvez toute l'actu du PSG sur www.paristeam.fr