Accès direct au contenu

Et il n’a pas tort…

Le problème de l’OM décortiqué par Anigo

Dos au mur, l’OM pourra compter sur le retour de Mathieu Valbuena demain soir (20h) à Ajaccio. Une bonne nouvelle. Pour José Anigo, le constat est clair : il y a un OM avec, et sans l’international français.

L’OM n’y est plus. Malheureux à Brest, les Marseillais sont complètement passés à côté de leur deux dernières rencontres contre Toulouse et à Evian TG. Deux nouvelles défaites qui coïncident avec l’absence de Loïc Rémy, meilleur buteur du club (9 réalisations), mais surtout de Mathieu Valbuena, victime d’une petite lésion du semi-tendineux de la cuisse gauche en Allemagne avec l’équipe de France (1-2). Très souvent décisif depuis le début de saison, « Petit vélo », meilleur passeur de Ligue 1 (11 passes décisives) a cruellement fait défaut à l’entrejeu marseillais. Surtout que Morgan Amalfitano n’a toujours pas digéré sa première sélection chez les Bleus.

Anigo : « Valbuena est quasiment incontournable »
José Anigo, qui avait fait venir Mathieu Valbuena en provenance de Libourne-Saint-Seurin contre 800 000 euros en 2006, est clair : il y a un OM avec, et sans Valbuena. « Mathieu a franchi des paliers énormes ces derniers mois, a expliqué le directeur sportif marseillais ce jeudi soir dans « Veille de match » sur OMtv. Il a fait son chemin et son trou, que ce soit avec l’OM comme en équipe de France. Il est devenu quasiment incontournable. Quand il est là, l’équipe joue d’une manière, et quand il n’est pas là, ce n’est plus la même équipe. » Ça tombe bien, de retour dans le groupe, Valbuena devrait être présent sur la pelouse de François-Coty demain soir à Ajaccio (20h).