Accès direct au contenu

Jardinage

La Ligue 1 se met au synthetique

le10sport

Le FC Lorient et l'AS Nancy Lorraine sont les premiers clubs à posséder une pelouse en synthétique. Après les Russes, la France est le premier championnat européen majeur à expérimenter cette matière. Une aubaine pour les uns, un crime pour les puristes.

En Mai 2008, la LFP annonçait la possibilité pour les clubs français de jouer sur des terrains en synthétique. Après le Zénith Saint Pétersbourg et le CSKA Moscou en Russie, c'est au tour du stade du Moustoir et de Marcel Picot de se mettre au vert...synthétique celui-là.

Le FC Lorient veut devenir un grand club, comme nous l'avait annoncé Loïc Ferry dans l'hebdo du 23 au 29 juillet , "L'ambition principale, c'est de continuer à progresser en tant que club de l'élite du foot français, en s'installant dans une continuité au sein du Top 10 de la L1". Le président du FCL avait annoncé dans cet entretien l'arrivée de "la première pelouse synthétique de Ligue 1" ainsi que "le nouveau centre de formation, le nouveau centre d'entraînement des pros et le nouveau siège du club, sur le point de sortir de terre". Une annonce officialisée par l'obtention du permis de construire le 2 Août. 

L'inauguration du stade a donc bien eu lieu le 31 juillet lors du match amical disputé contre le Legia Varsovie (0-1).Toutefois, les curieux avaient pu voir la nouvelle pelouse lors d'un entraînement au Moustoir comme le montre le Télégramme.

Second club à expérimenter la structure en synthétique, l'AS Nancy Lorraine voit dans ce changement la première pierre du nouveau Marcel Picot en vue de l'euro 2016. 

Il semblerait que ces deux clubs ne soient pas les seuls à s'intéresser au gazon synthétique. L'AS Monaco, dont on connaît les nombreux problèmes avec sa pelouse du Stade Louis II, pourrait succomber à son tour . C'est en tout cas ce que révèle l'édition du 2 Août du Nice Matin. Seul hic, l'entraîneur des monégasques Guy Lacombe ne semble pas du tout d'accord : " On a le soleil, et il suffit de rajouter de l'eau pour que l'herbe pousse".