Accès direct au contenu

Promesse

Jacques Santini lhomme qui a dit non

le10sport

Lors de son intronisation en tant qu'adjoint de Wallemme, nombreux sont ceux qui imaginaient l'ancien sélectionneur remplacer l'entraîneur à la première déconvenue. Il n'en a rien été.

Le scénario que tous les observateurs du football avaient élaboré lors de l’arrivée de Jacques Santini à Lens aurait pu avoir lieu. Aurait, puisque le poste d’entraîneur lui a bel et bien été proposé mais l’ancien entraîneur de l’OL a décliné la proposition. Un acte qui montre que Jacques Santini est un homme de parole.

Jacques Santini n’a qu’une parole

En septembre dernier, après un mois de collaboration avec Wallemme, Jacques Santini s’était confié à « la voix des sports ». A la question : « Que répondez-vous à ceux qui disent que vous prendrez la place de Wallemme s'il venait à être licencié ? », le « Jacquot » avait eu une réponse qui prend toute sa valeur aujourd’hui : « J'ai connu un adjoint qui a dit un jour : « Jamais je ne prendrai la place de l'entraîneur ». Et c'est finalement ce qu'il fit. C'est pour cela qu'il ne faut jamais dire jamais. Ce qui est sûr, c'est que je ne lui savonnerai pas la planche. Et j'espère que Jean-Guy fera taire tous ceux qui pensent qu'il sera le premier entraîneur de L1 viré cette saison ». En guise de récompense, Jacques Santini se voit donc débarqué lui aussi puisque Georges Tournay prend le poste d’adjoint aux côtés de Laszlo Bölöni.