Accès direct au contenu

La face cachée

Ibrahimovic : les coulisses de la conférence de presse

Ibrahimovic : les coulisses de la conférence de presse

Vous avez vu les images de la présentation du joueur sur toutes les télés mais certains détails vous ont peut-être échappé. On vous les révèle.

Zlatan éclipse Marco

Alors que Marco Verratti était en train de se faire photographier en compagnie de son nouveau maillot, la rumeur de l’arrivée de Zlatan Ibrahimovic a braqué tous les objectifs vers le fond de la salle. En moins de deux secondes, l'ancien joueur de Pescara s’est retrouvé tout seul et s’est dirigé derrière le rideau noir, dans l'ombre de la star suédoise. Il n’a même pas eu le temps ni de lui serrer la main, ni de le voir.

Une salle remplie à ras-bord

Prévue pour environ 200 journalistes, la salle de presse du Paris-Saint-Germain était archi-pleine. Plus de 300 journalistes étaient présents dans une ambiance électrique, presque tendue, tant il n’y avait pas de place.

L’arrivée de Madame Ibrahimovic

La plantureuse Helena Ibrahimovic est arrivée, alors que la conférence présentant son mari était bien entamée. Personne, ou presque, n’a remarqué son arrivée. Elle était avec ses deux enfants, habillée de façon sobre hormis son décoleté plongeant. Durant tout le reste de la conférence, elle a passé son temps, soit à se coiffer ou à prendre des photos de la salle, de son mari et de ses deux garçons.

Ses enfants aux couleurs du PSG 

Maximilian et Vincent étaient aussi présents pour voir papa. Les deux garçons portaient le maillot junior du PSG et pour ne pas qu’ils s’ennuient, maman avait pris le soin de leur donner des consoles qu’ils n’ont pas quitté des yeux. Le plus petit porte une crête digne des plus grandes heures de Djibril Cissé.

A la fin, direction Trocadéro

C’est avec une grande surprise que les journalistes ont appris, à la fin de la conférence de presse de Verratti, qu’ils seraient emmené en bus à Trocadéro pour prendre des photos du joueur. En effet, deux bus attendaient la troupe à leur sortie.

Par Arnaud Boisteau