Accès direct au contenu

Le sort s’acharne

Gignac le maudit

Quatre matchs et toujours aucun but pour l'ancien toulousain. Pas mauvais dans le jeu, il n'arrive pourtant pas à marquer. L'attaquant marseillais traverse une crise de confiance. Pas une bonne nouvelle avant le match contre Chelsea.

La soirée marseillaise a été bien remplie. La victoire (2-1) face à Sochaux est somme toute logique et offre aux phocéens trois points importants pour la suite du championnat. L'OM prend ainsi provisoirement la cinquième place du championnat de France à quatre points de Rennes, surprenant leader de la ligue 1.

Oui, mais ce soir encore, ce ne sont pas les attaquants qui ont marqué. C'est le premier constat. Le premier but est l'oeuvre de Taiwo et le second du milieu Lucho Gonzales. Deux buts capitaux mais dont les auteurs posent la question de l'efficacité des attaquants marseillais et surtout celle des recrues.

Gignac n'y arrive pas

Titulaire, André-Pierre Gignac, n'a pas réussi a marquer ce précieux but qui lancerait sa saison à l'OM. Très remuant dans le jeu (46 ballons dont seulement 7 perdus), le chemin du but s'est refusé à lui. Gignac a tenté, il a même failli faire trembler le Vélodrome quand à la 84ème minute, il pique son ballon. Mais une fois de plus, il touche du bois, en l'occurence la transversale de Dreyer.

On ne pourra pas reprocher à l'attaquant marseillais de tenter sa chance mais que voulez-vous, quand un attaquant n'est pas en confiance, les éléments s'enchaînent. A croire que le sort s'acharne. Quoiqu'il en soit et malgré sa bonne volonté, Gignac ne rassure pas. A quelques jours du match contre Chelsea pour le compte de la ligue des champions, ça ne met pas en confiance. Mais dans son malheur, Gignac peut compter sur ses coéquipiers.

Mais jusqu'à quand?