Accès direct au contenu

Visite de courtoisie ?

Garcia disciple daulas

le10sport

Jean-Michel Aulas n'est pas le seul à rendre visite aux arbitres à la mi-temps d'une rencontre. Rudi Garcia également aime «échanger» avec l'homme au sifflet comme il l'a fait dimanche à Boulogne. Les Boulonnais ont moyennement apprécié.

Le stade de la Libération n'est pas le Parc des Princes. Mais ses couloirs sont également un champ d'influence. «Viens vite, tu peux voir l'arbitre», aurait lancé un membre du staff lillois à Rudi Garcia raconte L'Equipe. L'entraîneur du LOSC n'aurait pas décliné l'invitation de son comparse, «qui faisait le guet dans le couloir», selon le directeur sportif de Boulogne, Bruno Dupuis.

Une intervention visiblement préparée. Mais sans grande efficacité à en croire l'arbitre de la rencontre, M. Vileo. «On ne s'est pas parlé, on n'en a pas eu le temps, car on l'a très vite mis dehors. Il n'y a pas eu de dialogue.» Cette intervention malvenue de Rudi Garcia n'aurait pas eu de conséquences sur le sort du match même si les Lillois, menés 2-1 à la pause, l'ont finalement emporté 3-2. Mais les Boulonnais ne décolèrent pas, allant jusqu'à employer des termes très durs : «Je trouve que c'est le comportement d'un voyou. C'est n'importe quoi ! C'est vraiment honteux. D'autant plus que c'était préparé», enrage le président du l'USBCO, Jacques Wattez.

L'arbitrage de M. Vileo n'étant pas sujet à caution en seconde période, cette polémique devrait prendre une ampleur toute relative. Mais cette confusion des genres est regrettable. A moins que Rudi Garcia n'ait pris au premier degré l'opération de la Ligue du week-end dernier et son slogan : «Tous des arbitres». Pas au point de se tromper de vestiaire Rudi?