Accès direct au contenu

Bonne pioche

Feindouno pour qui la bonne affaire

Pascal Feindouno est libre depuis sa résiliation de contrat avec Al-Sadd. Un retour en France est envisagé par l'ancien Stéphanois. Ça tombe bien, quelques clubs français déplorent une attaque rachitique.

Parti en 2008 au Qatar pour gonfler son compte en banque, Pascal Feindouno a résilié son contrat avec Al-Sadd après avoir été prêté en Arabie Saoudite. Une rupture qui laisse certaines inquiétudes quant à son niveau actuel. Mais le souvenir de Pasky le flamboyant peut faire rêver quelques clubs de L1 à la rue en attaque. Le tour des demandeurs.

Rennes :
Depuis les départs de Gyan et Bangoura en fin de mercato, le Stade Rennais ne comptait que sur Montano. Mais le Colombien s’est blessé, laissant un vide que Kembo-Ekoko n’a pu combler. Si l’ancien Montpelliérain devrait prochainement revenir, le manque de profondeur pourrait encore plomber dans l’avenir les ambitions rennaises.

Bordeaux :
Retour à la maison pour Feindouno ? Les Girondins ne seraient pas contre tant ils balbutient leur jeu offensif. Toutes leurs recrues (Modeste, Maazou, Ben Khalfallah) déçoivent à différents stades. Mais la fantaisie du Guinéen pourrait difficilement s’accorder avec la rigueur prônée par Jean Tigana.

Toulouse :
André-Pierre Gignac parti, le TFC a misé sur deux jeunes talents, Tafer et Santander. Des paris qui pourraient fonctionner sur le long terme mais cette saison, Toulouse souffre en attaque, les deux hommes n’ayant pas encore scoré.

Lens :
En plus des embrouilles internes, le RCL n’avance pas en championnat, faute d’attaquants réguliers (Jemaa, Maoulida). La bonne humeur communicative de Pasky pourrait aussi faire du bien à un groupe où le moral est bas.