Accès direct au contenu

Suspect

Ederson accuse le staff medical de lOL

Gravement blessé aux ischio-jambiers en août dernier, Ederson doit reprendre l'entraînement aujourd'hui avec Lyon. Mais le brésilien n'a toujours pas compris comment une telle blessure avait pu lui arriver et doute de la compétence du staff médical de son club.Absent des terrains depuis le 10 août dernier et une blessure rarissime aux ischio-jambiers survenue lors du match Brésil-États Unis, Ederson fait son retour à Tola Vologe aujourd'hui avec l'Olympique Lyonnais. S'il ne sera opérationnel qu'à partir du mois de février, l'ancien Niçois constitue néanmoins un renfort interne de choix pour Claude Puel alors que selon toute vraisemblance Jean II Makoun s'apprête à quitter le club.

Le staff médical en cause

Revenu sur cet épisode dans une interview accordée au quotidien L'Equipe ce dimanche, Ederson a avoué ne toujours pas comprendre la raison de sa blessure. "Je ne bois pas, je ne sors pas, je fais très attention à mon corps et je n'avais jamais manqué plus d'une semaine d'entraînement », a expliqué le brésilien. De là à mettre en doute les compétences du staff médical de l'OL il n'y a qu'un pas, que l'ancien Niçois n'a pas hésité à franchir : « Je ne préfère pas en parler. On sait ce qui se passe, mais ce sont des choses qui doivent rester en interne », a-t-il avoué à demi-mots.

Des blessures en série

Et à la vue de l'historique des blessures qui ont frappé les hommes de Claude Puel depuis le stage de préparation cet été, on ne peut que soutenir le brésilien et s'interroger sur la qualité de la préparation physique des lyonnais. Les Lyonnais ont ainsi perdu tour à tour Ederson (7 mois), Cris (3 semaines en août, 2 semaines en novembre et absent depuis la mi-décembre), Bastos (1 mois), Cissokho (3 semaines en août et 3 semaines en octobre), Delgado (absent de septembre à décembre), Toulalan (3 semaines en octobre et absent depuis début décembre), Lisandro (absent les mois d'août et de novembre), Pjanic (régulièrement absent pour une blessure aux adducteurs), mais aussi Grenier, Gourcuff et Diakhaté ces dernières semaines. Et lorsqu'on regarde plus en détail la nature de ces blessures, on s'aperçoit qu'elles sont en grande majorité des blessures d'usure (déchirures aux ischio-jambiers ou problèmes aux adducteurs). Aussi n'est-il pas étonnant que les joueurs ne soient vraiment pas fans de la préparation estivale à la lyonnaise, beaucoup la jugeant beaucoup trop intense. Vincent Espié, le préparateur physique de l'époque avait d'ailleurs été limogé au profit d'Alexandre Dellal.