Accès direct au contenu

Ça chauffe

Deschamps au clash jamais deux sans trois

Didier Deschamps, au vu des événements récents à Marseille, a haussé le ton. De quoi déboucher sur un clash avec ses dirigeants ? Ce n'est pas comme si c'était déjà arrivé à deux reprises...

Didier Deschamps n'aurait pas apprécié, mais alors pas du tout. Patron du domaine sportif phocéen, même s'il doit composer avec un certain José Anigo au quotidien, le coach marseillais ferait aujourd'hui grise mine. Non, il n'était pas au courant que l'OM négociait avec Fenerbahçe au sujet du transfert de Mamadou Niang. D'autant plus que lui-même avait affirmé publiquement compter à tout prix sur son capitaine sénégalais. « Ma position est ferme, je l'ai toujours dit. Niang ne partira pas. » Cette nouvelle, il l'aurait apprise en fin de semaine dernière selon le Dauphiné Libéré. Et toujours selon le quotidien, le Basque n'aurait pas tardé à le faire savoir. Hier, lors d'une réunion avec Antoine Veyrat, le directeur général du club qui rentrait tout juste de vacances – alors qu'il est le seul autorisé à pouvoir signer un quelconque contrat (') - Jean-Claude Dassier et José Anigo, il aurait fait part de son mécontentement.

Et connaissant Deschamps, on peut être certain qu'il ne lâchera pas le morceau de sitôt. A Monaco et Turin, on est bien placé pour le savoir. Le Rocher l'a vu claquer la porte en septembre 2005, après avoir pesté contre la vente massive des joueurs finalistes de la Ligue des champions en 2004. Turin, de son côté, s'est heurté à la volonté de Deschamps de prendre un peu plus de poids dans le domaine sportif de la Vieille Dame. Les dirigeants de l'époque, n'ont pas cédé. Deschamps est parti. De quoi imaginer la même issue à l'OM ? On n'en est sans doute pas encore là, mais la gestion des dossiers Niang-Ben Arfa pourrait bien s'avérer décisive. Si Niang devait quitter le club, l'OM essaierait finalement de conserver Ben Arfa. Mais comme celui-ci est bien décidé à partir et pourrait, dans le cas contraire selon RMC, partir au bras de fer, il sera difficile de les retenir. Alors, il faudra certainement s'inquiéter sur le destin de Deschamps...