Accès direct au contenu

Exhubérance

Dassier nen fait pas un peu trop

le10sport

Depuis juin dernier, et son installation à la présidence de l'OM, on a souvent fustigé Jean-Claude Dassier pour son "parisianisme" et sa faible fibre marseillaise. Mais visiblement, les choses changent...

"J'aurais aussi bien pu être président du PSG", avait-il maladroitement lâché il y a quelques semaines. Depuis peu, l'ancien boss de la rédaction de TF1 a choisi une communication à l'inverse, pro-marseillaise, mais tellement "téléphonée" qu'on peut se demander si elle est sincère. Voici deux semaines, après le report du "clasico", il avait invectivé la Ligue et son président, Frédéric Thiriez, sur sa légitimité à représenter le foot pro sans les voix de l'OM et du PSG. Dimanche soir, à Gerland, il a franchi une nouvelle étape en adoptant une attitude de supporter, premier membre de la tribune officielle à se lever pour célébrer un but de son équipe, poing brandi et regard condescendant alentours lorsque l'OM est revenue à 2-2, juste avant la mi-temps...

Lisandro et les Lyonnais ont rappelé à la raison ce nouveau "Jean-Claude II" (le 1, à Marseille, c'est Gaudin, le maire), moins élégant que son homologue Jean-Michel Aulas, qui de son coté s'est contenté de claquer la bise à Margarita Louis-Dreyfus, la propriétaire de l'OM, à la fin du match. Au train où va Dassier, on peut redouter, après OM-PSG le 20 ou OM-Real début décembre un tour de terrain triomphant façon Kachkar, le fantaisiste repreneur potentiel des années écoulées. Mais si ça plait au peuple de Marseille...