Accès direct au contenu

Saison terminée

Coupet le double coup dur

le10sport

Sa fracture de la cheville ne lui laissant que peu d'espoir de revenir d'ici la fin de saison, Grégory Coupet, touché face à Auxerre, laisse un grand vide à Paris. Dans le vestiaire, dont il est le leader, et sur le terrain, car Edel est désormais sous pression. A moins que?

« On est content de cette victoire mais la fête est gâchée parce qu'on perd un grand gardien, un leader. C'est plus qu'une blessure inquiétante. On va faire notre maximum pour que l'équipe soit sur orbite quand Greg reviendra. Nous sommes peinés et catastrophés, c'est une grosse perte pour l'équipe. C'est un super bonhomme qui nous apporte beaucoup », lâche Antoine Kombouaré. « On devrait se réjouir car on remporte une victoire importante, mais la soirée est gâchée. Nous sommes quasiment certains que Gregory est victime d'une fracture de la jambe gauche. On est choqué car Greg est très important au sein du groupe. Il travaille beaucoup, possède une grande maturité et a un message positif. C'est un battant qui n'a pas montré sa douleur et s'est déjà projeté sur son retour. Il a un caractère admirable. On en saura plus demain (dimanche) sur son indisponibilité » embraye Robin Leproux.

Sauf miracle, la saison de Grégory Coupet est terminée, et c'est un immense coup dur pour le Paris SG. En plus de Claude Makelele et Ludovic Giuly, l'ancien gardien de Lyon est de l'équipe de France était entré dans la caste des papys patrons. Cadre de l'équipe, plus ambitieux que la moyenne, « Paris doit jouer la première place, il n'y pas de raison de se rabaisser par rapport aux autres équipes », confiait-il d'ailleurs à France Football, Coupet laisse un vide énorme au sein du club parisien, et pas que dans le vestiaire. Ses performances, sur la pelouse, ne souffraient en effet que peu de contestation. Et le poids est désormais entièrement sur les épaules d'Edel. « C'est un très très bon gardien. Il aura l'occasion de démontrer ses qualités », lâche d'ailleurs Kombouaré. Pour notre part, on se dit qu'un Butelle, mis sur le banc par Landreau à Lille, où un Ramé, doublure de Carrasso à Bordeaux, pourrait faire un bon joker à prendre rapidement, ne serait-ce qu'en prêt.