Accès direct au contenu

Le retour des présidents

Caiazzo reprend la main

le10sport

Bernard Caïazzo et Roland Romeyer sont les patrons de l'ASSE. C'est le message qu'ils entendent faire passer en cette fin d'année. Bernard Caïazzo a ainsi précisé les contours du nouvel organigramme des Verts.

Les annonces se multiplient dans le Forez depuis quelques jours. Les départs également. Alain Perrin viré, Vincent Tong Cuong et Damien Comolli écartés, les présidents stéphanois font le ménage et ont décidé de remettre leur nez dans les affaires internes. Si le directeur général va bien quitter le club, Comolli restera directeur sportif mais avec des prérogatives restreintes : «Pour l'instant, Comolli a toujours un contrat de travail de directeur sportif mais il dépend aujourd'hui directement de Roland Romeyer. Roland va prendre la tête du directoire qui sera responsable des décisions opérationnelles. Il va s'occuper du sportif et Comolli sera sous sa responsabilité. Il y aura un rapport beaucoup plus hiérarchique», assure Caïazzo dans L'Equipe.

Caïazzo en gestionnaire, Romeyer plus attaché au sportif, ce seraient les nouveaux contours du fonctionnement des co-présidents. C'est d'ailleurs Romeyer qui aurait appuyé la candidature de Christophe Galtier : «Je pense que Galtier est courageux, travailleur et droit, confie Caïazzo. Le groupe reprochait à Alain Perrin des sorties verbales humiliantes. Romeyerme dit qu'il a l'adhésion des joueurs. Je lui fais confiance. Après, pourquoi Galtier ? On peut se poser la question mais ce n'est pas ça qui va nous faire avancer...» On a déjà fait mieux comme message de soutien.

D'autant que les rumeurs Fernandez et Sagnol persistent. «Je n'ai reçu aucune offre à l'heure qu'il est. Mais dans le foot, on ne peut jamais dire que c'est impossible. On ne peut pas dire que je ne serai pas vice-président du PSG dans quinze jours...», déclare bien vague Willy Sagnol. Une déclaration alambiquée qui pourrait sonner comme un acte de candidature. Mais Caïazzo assure vouloir ramener la stabilité à l'ASSE : «Il faut qu'il y ait une seule ligne directrice. C'est le directoire qui choisit et Roland (Romeyer) qui le dirige. Après, Roland est quelqu'un de partage mais sa position est de donner sa chance à Galtier.» Avec un tel gage de confiance?