Accès direct au contenu

Bah, il est ou dédé ?

Bordeaux Andre ne connait que le supermarche Leclerc

Arrivé cet hiver en surpoids à Bordeaux, André n'a pas été aligné de suite par son entraîneur, Jean Tigana. Mais l'attaquant brésilien a maigri et l'assure : il "n'est pas un tocard".

Avant d'arriver à Bordeaux, André était un bon joueur... sur Dailymotion. Vidéos à l'appui, l'attaquant brésilien enfilait des buts aussi fous que sa coupe de cheveux. Mais depuis qu'il a été prêté, cet hiver, par le Dynamo Kiev, André n'a pas vraiment eu le temps de nous montrer tout son talent. En effet, André n'a joué, en tout et pour tout, que 97 minutes de jeu. Un temps de jeu famélique au cours duquel il n'a cadré qu'un seul de ses cinq tirs... "Même si je ne suis encore qu'à 80%, je suis prêt à débuter un match aujourd'hui. Ma situation s'améliore", explique André, en surpoids à son arrivée.

"Je ne suis pas un tocard"
Absent du groupe face à Brest, André aurait été victime d'une sanction pour être sorti un peu tard. "Non ! Je ne suis pas un fêtard mais un casanier. J'ai trouvé un maison au Haillan, à côté du centre d'entraînement. Je ne connais pas la vie bordelaise. Je ne connais que le supermarché Leclerc." Et pour les audacieux qui pourraient penser qu'André est une saucisse, le Brésilien répond sans détour : "Je ne suis pas un tocard. Je suis sûr de ma force. J'ai entendu parler de l'arrivée de Raï au Paris SG. Comme lui, ou moi, la plupart des joueurs mettent six mois à s'habituer." Bon, c'est juste dommage qu'André ne soit prêté que pour six mois. Et que son option d'achat soit de 13,5 millions d'euros, somme que Bordeaux n'a pas. Sinon ça aurait pu être sympa de le voir vraiment à l'oeuvre.

A lire aussi OM : Taïwo déjà au Benfica