Accès direct au contenu

Bad boy récidiviste

Barça : ces antécédents qui accablent Fabregas

Cesc Fabregas

Cesc Fabregas, coupable d’une simulation à Séville qui pourrait fausser la suite de la Liga (2-3), n’est pas vraiment à son coup d’essai. Le milieu de terrain du Barça traîne derrière lui une réputation de mauvais garçon.

Dans leur coin, Pepe et José Mourinho doivent en rire. Jaune. Catalogués comme perturbateurs, les deux « cadres » du Real Madrid ont vu de loin la belle simulation réalisée et réussie par Cesc Fabregas, qui a réussi à faire expulser le Sévillan Medel pour faire pencher la balance du bon côté (les Blaugrana étaient alors menés 2-1 et se sont imposés 3-2). Le problème, c’est que Fabregas, qui nie les faits après son doublé, traîne une mauvaise réputation derrière lui. A plusieurs reprises, l’Espagnol a été impliqué dans des faits de jeu pas très nets :

Crachat sur Ballack en 2005 :
Arrivé très tôt en Angleterre, Fabregas n’a pas mis longtemps à se familiariser avec le jeu viril de la Premier League. Conscient de l’importance et la chaleur des derbies londoniens, il n’a jamais hésité à se prendre au jeu, quitte à se montrer très limite. Sa victime préférée ? Frank Lampard. Avec un crachat en plein visage, ce n’est pas très glorieux.
 

Tensions avec Lampard en 2007 :
Cette fois, l’Espagnol n’est pas forcément la victime, c’est même lui qui semble vouloir calmer Lampard. Le problème, c’est que le milieu anglais de Chelsea n'est pas fan de Fabregas et devient fou furieux quand ce dernier ose le toucher. Même José Mourinho, mué en pacificateur, n’arrive pas à s’interposer efficacement.

Embrouille avec Kanouté en 2011 :
Cette histoire est encore dans toutes les têtes en Espagne car Frédéric Kanouté, impliqué dans l’affaire, jouissait à l’époque d’une réputation très calme. Chauffé verbalement par le joueur du Barça, l’ancien Lyonnais tente de le ceinturer par le cou et le voit s’effondrer puis en faire des tonnes. Eric Abidal viendra calmer Kanouté, qui accusera Fabregas de l’avoir traité « de nègre de merde ». Dans la foulée, l’affaire enflammera Twitter. Depuis, paraît-il, les deux hommes auraient fait la paix par téléphone.

Tensions avec Lampard en mai 2012 (bis repetita) :
L’antécédent le plus récent qui met encore aux prises Fabregas et Lampard. Décidément. C’est lors de la demi-finale retour de Ligue des champions Barça-Chelsea très tendue. Dans un contexte chauffé à blanc, les Blues finissant la rencontre à 10 à la suite de l’expulsion de Terry, les deux meilleurs ennemis s’écharpent à l’initiative de Lampard. Fabregas, au sol, en rajoute là aussi des caisses et provoque un rassemblent général dont la beauté du sport aurait pu se passer.