Accès direct au contenu

Grand mentor

ASSE : Lidole secrète de Galtier

Au club depuis bientôt trois ans, Christophe Galtier a su évoluer dans sa conception du football au fil des années et ce grâce à des mentors de luxe. José Mourinho en est le parfait exemple.

Dans l’entretien donné à France Football ce vendredi Christophe Galtier en donne un peu plus sur sa façon de concevoir le football et comment il manage son groupe. La première chose qu’il faut savoir de Christophe Galtier c’est qu’il aime son club. « Je suis content d’être là et de progresser au fil des saisons » déclare-t-il dans l’hebdomadaire et les chiffres le prouvent. Il a déjà disputé plus de 108 matchs de Ligue 1 sur le banc stéphanois et va devenir l’entraîneur stéphanois qui a enchaîné le plus de matchs d’affilée à ce poste depuis Robert Herbin. « Si on est content de moi et que le projet me correspond parfaitement, pourquoi irais-je voir ailleurs ? Je vous rappelle que je suis à l’AS Saint Etienne. Pas n’importe où. » ajoute-t-il.

« Mes joueurs, je les aime »

L’ancien entraîneur adjoint de l’OM semble avoir trouvé la formule qui permet à son équipe d’être plus performante. L’inspiration lui est venue après la défaite de son équipe à Toulouse (2-1). Il a fait une mise au point avec ses joueurs. « J’ai pris douze joueurs en tête à tête, ici même à l’Etrat, à l’extérieur de mon bureau et je les ai écoutés. C’est à travers ces entretiens, que j’ai su qu’on ne pouvait pas continuer à jouer en 4-2-3-1 parce que Renaud (Cohade) est plus à l’aise dans un triangle avec une base défensive. C’est pour ça que je suis passé en 4-3-3. J’en ai déduit aussi que Loïc Perrin serait plus à l’aise en défense centrale que sur le côté droit. » explique le tacticien des Verts qui avoue « mes joueurs, je les aime ». Il est un peu à part Christophe Galtier dans sa manière de gérer ses troupes et fait de la psychologie une part importante de sa gestion collective. De même, quand il décide que le dimanche sera consacré à la famille plutôt qu’à la séance de décrassage ou quand il organise un petit-déjeuner en commun chaque matin pour créer un rendez-vous matinal .

« Je rêve de passer trois jours au Real pour observer et dialoguer avec lui. »

Le principal mentor de Christophe Galtier est un pur produit marseillais. « Mon tuteur s’appelait Gérad Gili. C’est le premier qui m’a donné envie de faire ce job. Longtemps, je me suis d’ailleurs fixé l’objectif de devenir responsable de centre de formation. Parce que je voulais être comme cet homme qui avait pris le relais de mes parents et qui m’avait éduqué. » et depuis d’autres sont venus s’ajouter à la liste. «J’échange beaucoup au téléphone avec d’autres entraîneurs, Didier Deschamps, Alain Perrin… […] L’an dernier je me suis rendu à Liverpool dans le cadre de mon DEPF et j’ai énormément échangé avec Steve Clarke, l’adjoint de Dalglish, qui était aussi celui de Mourinho à Chelsea. Cette saison, je rêve de passer trois jours au Real pour observer et dialoguer avec lui. » . Les Verts restent sur une série de six matchs sans défaite, le changement tactique effectué par Galtier n’y est pas anodin. Mais pourront-ils résister à l’ogre parisien ?

Par Arnaud Boisteau

Découvrez Le 10 Sport de cette semaine, en kiosques ou en ligne