Accès direct au contenu

Pistes

ASSE : les 3 options de Sako

ASSE : les 3 options de Sako

Après avoir enregistré l’arrivée de Romain Hamouma en provenance de Caen, l’AS Saint-Étienne continue de s’agiter sur le front de l’attaque. Bakary Sako, l’ailier forezien, est actuellement en négociations pour prolonger son contrat chez les Verts. La question de son départ est posée, mais son président, Roland Romeyer, souhaite le conserver. À moins qu’une offre conséquente arrive sur son bureau. Dès lors, trois choix s’offrent au joueur et son club.

Sako prolonge son contrat
Bakary Sako dispose d’une dernière année de contrat avec Saint-Étienne. Les dirigeants stéphanois ne seraient pas contre l’idée de faire signer l’ailier pour deux ans supplémentaires, à l’instar de ce qu’ils ont fait avec Faouzi Ghoulam. Cette solution aurait deux avantages : le premier, évident, de conserver le joueur. Le second, de permettre une revente la saison prochaine. Dans une interview accordée l’Equipe, Roland Romeyer semblait d’ailleurs privilégier cette piste : « Je l'ai vu pour lui offrir une prolongation de deux ans. ‘Baky’ est un homme de vestiaire, apprécié de ses copains et l'un de nos meilleurs attaquants ».

Sako part cet été
Bakary Sako n’a jamais caché son intérêt pour les championnats étrangers. Comme révélé par Le 10 Sport, il a successivement intéressé en Allemagne (Schalke 04) et en Angleterre (West Bromwich). Toujours selon nos informations, Marseille se serait positionné sur le dossier pour pallier à l’éventuel départ d’André Ayew (édition du 24 mai 2012). Avec la vente du ghanéen, les dirigeants olympiens disposeraient d’assez de liquidités pour s’offrir le jeune français. Une autre piste mènerait le joueur plus au nord, à Lille, où il pourrait venir renforcer une équipe déjà très active sur marché des transferts. Cette option était envisagée l’hiver dernier, lorsque Ludovic Obraniak avait quitté le Losc. Enfin, l’offre faite par les turcs d’Elazigspor (1,7M) a été formellement rejetée par les deux parties.

Sako reste encore une saison
Le joueur l’a affirmé dans une entrevue pour Le Progrès : « Ça ne me dérangerait pas du tout de faire ma dernière année ici. ». Cette option permettrait au joueur de patienter une année supplémentaire pour trouver le club adéquat mais surtout de partir libre et sans indemnité de transfert. Si le prix peut être un élément dissuasif pour son recrutement ce mercato, il n’en serait rien la saison prochaine. Les dirigeants stéphanois sont évidemment défavorables à une solution qui les priverait d’une somme conséquente.