Accès direct au contenu

Bras de fer raté

ASSE : la grosse erreur de Romeyer pour Hamouma

Romain Hamouma

Après Renaud Cohade et François Clerc, Saint-Etienne espère toujours renforcer son effectif avec l’arrivée du Caennais Romain Hamouma. Mais les dernières sorties médiatiques de Roland Romeyer n'ont pas plu aux dirigeants caennais.

Le mercato est ouvert jusqu’au 4 septembre, ce qui laisse encore une large marge aux clubs de Ligue 1 pour finir leur recrutement. Mais pour toutes les équipes, il est préférable de compléter l’effectif au plus vite pour pouvoir emmener les petits nouveaux en préparation. C’est ce que font le PSG, Lille et dans une moindre mesure, l’ASSE. En effet, après avoir très vite remplacé Laurent Batlles et Albin Ebondo respectivement par Renaud Cohade et François Clerc, les dirigeants stéphanois cherchent à se renforcer avec la venue de Romain Hamouma (Caen). Malheureusement, et alors que toutes les négociations semblaient bien se dérouler, l’avantage qu’avait Saint-Etienne pour recruter le joueur s’est peu à peu dissipé. La faute aux concurrents pour commencer. Lille et Marseille ont manifesté leur intérêt pour le joueur, ce qui a ralenti les négociations entre Caen et Saint-Etienne. Ensuite, tout est question d’argent. L’ASSE propose 4 millions d’euros (bonus compris) alors que Caen réclame 4 millions de transfert + 1,5 M€ de bonus. Une somme qui ne convient pas a Roland Romeyer, le président du Directoire de l'ASSE

Jean-François Fortin : « Bah alors, ça ne se fera pas ! »
Et pour tenter d’accélérer les négociations entre les deux parties, les dirigeants des Verts ont même tenté un coup de bluff. Un classique d’ailleurs dans le mercato, qui place le club vendeur dans une situation d’ultimatum, de prise de décision. Et à la tête de cette stratégie, on retrouve le président du Directoire de l’ASSE, Roland Romeyer. Sur L'Equipe.fr, il n’a pas hésité a mettre la pression aux dirigeants Caennais : «On leur a fait une offre de 4 millions d'euros bonus compris. C'est une proposition qui n'évoluera pas. Ça serait dommageable pour tout le monde, mais à un moment donné, il faut bien conclure : ça se fera cette semaine ou ça ne se fera pas. J'espère qu'on va trouver une solution». Une sortie médiatique qui a fait réagir à Caen. Et c’est le président de Caen, Jean-François Fortin, en personne qui a répondu à son homologue Stéphanois. Dans Ouest-France, il a très simplement annoncé que son joueur ne rejoindra pas le chaudron cette année. Quand on lui demande ce qu’il répond a l’ultimatum stéphanois, le président Caennais est clair : « Bah alors, ça ne se fera pas ! » Une déclaration qui en dit long sur la situation entre les deux clubs. Le transfert d’Hamouma semble bien mal embarqué pour les Verts, peut-être à cause de la mèche allumée par Romeyer.

Benjamin Bouchard