Accès direct au contenu

L’Europe en vue

ASSE : la belle histoire de Batlles et Mignot

Laurent Batlles

L'ASSE a le vent en poupe. Facile vainqueurs de Rennes cet après-midi (4-0), les Verts reviennent à hauteur de Marseille et Lyon notamment. Pressentis pour être remplaçants, Laurent Batlles et Jean-Pascal Mignot étaient finalement titulaires. Et ils ont été décisifs.

Jean-Pascal Mignot et Laurent Batlles ne devaient pas être titulaires dans un premier temps. C’était en tout cas la tendance qui se dégageait ce matin dans la presse hexagonale. Kurt Zouma, remis de sa douleur au psoas qui l’avait contraint à renoncer au déplacement à Toulouse dimanche dernier (0-1), devait logiquement reprendre sa place en défense centrale au côté de Sylvain Marchal. Touché au scaphoïde à Toulouse, Laurent Batlles devait lui céder la sienne à Lynel Kitambala, par mesure de précaution. Christophe Galtier en a jugé autrement, alors que Saint-Etienne s’apprête à enchaîner les matchs dans les prochains jours. Mignot et Batlles étaient finalement bien là au coup d’envoi. Un choix payant. Mignot et surtout Batlles ont été décisifs, tant devant le but de Costil que dans le jeu, pour offrir à Sainté son plus large succès de la saison (4-0).

Batlles, un but, une passe décisive
Acclamé par le public de Geoffroy-Guichard, salué par ses coéquipiers et Christophe Galtier lors de sa sortie à la 69e minute de jeu, Laurent Batlles a une nouvelle fois livré un match plein. Dans tous les bons coups, le milieu offensif stéphanois a montré qu’à trente-six-ans, avec un état d’esprit et une technique toujours aussi remarquables, il n’était pas fini. Loin de là. Il a d’abord doublé la marque, reprenant du plat du pied un centre parfait de Bakary Sako au terme d’une contre-attaque rondement menée (53e). Son quatrième but en Ligue 1 cette saison. Avant de faire une offrande quelques minutes plus tard à l’ailier gauche stéphanois. Une magnifique transversale, idéalement exploitée par Sako pour fixer Foulquier et tromper Costil petit côté (67e). Le trou était fait, Batlles pouvait sortir tranquillement. Le devoir accompli.

Jean-Pascal Mignot, titulaire par intermittence depuis le début de saison, s’est également montré à son avantage. Offensivement d’abord. C’est lui qui a ouvert la marque de la tête sur un centre de Banel Nicolita côté gauche (24e). Défensivement aussi. Costaud comme à son habitude, il a été très précieux à la récupération (21 ballons gagnés, tout comme Ghoulam, le meilleur total pour un stéphanois aujourd'hui). L’ancien Auxerrois s’est surtout distingué sur une intervention parfaite devant Mevlut Erding, parfaitement lancé dans la profondeur (27e). Du bon Mignot. Du très bon Saint-Etienne.

A lire aussi : OL : Les mauvais choix de Rémi Garde